LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Culture

Parcours artistique en Toscane

De l’art, du bon vin et de beaux paysages



L’œuvre «Temps qui passe» de Nathalie Decoster a été présentée à la Villa Lario au Lac de Côme en 2016. (Photo : Nathalie Decoster)

L’œuvre «Temps qui passe» de Nathalie Decoster a été présentée à la Villa Lario au Lac de Côme en 2016. (Photo : Nathalie Decoster)

C’est au cœur de la région du Chianti, dans le village de Panzano en Toscane, que Mila Sturm, collectionneuse qui réside au Luxembourg, a réalisé un parcours avec les œuvres de Nathalie Decoster, sur une initiative du «boucher-poète» Dario Cecchini.

Intitulé «Panzano Arte», ce parcours propose de découvrir 30 sculptures et trois photographies grand format de la Française Nathalie Decoster, à la fois dans le village de Panzano et dans les domaines viticoles voisins.

C’est l’artisan-boucher Dario Cecchini, connu et reconnu pour son travail exceptionnel de la viande (la série à succès «Chef’s Table» sur Netflix lui a consacré un épisode), qui est à l’initiative de ce projet. En plus de la boucherie familiale, dont la réputation déborde largement de la région, il possède trois établissements (L’Officina della Bistecca, Solociccia et Dario Doc) qui mettent la viande à l’honneur.

Depuis plus de 40 ans, il milite pour la slow food, le respect des animaux et la valeur des bons produits. C’est ce «boucher superstar» qui est venu chercher Mila Sturm, «une amie proche» et résidente luxembourgeoise, pour l’aider à réaliser ce parcours artistique dans son village natal, car «toute ma vie, j’ai ressenti au fond de moi un très fort besoin de beauté et j’avais ce désir d’organiser une exposition», éclaire Dario Cecchini.

Un art en adéquation avec le village

La sélection artistique est assurée par Mila Sturm, grande amatrice d’art et collectionneuse, qui partage sa vie entre Luxembourg et Panzano et qui n’hésite pas à offrir quelques conseils en art, que ce soit pour des amis collectionneurs ou, comme à l’occasion de Panzano Arte, pour un parcours artistique.

«J’ai découvert le travail de Nathalie Decoster à l’occasion d’une exposition au Château Smith Haut Lafitte il y a plusieurs années et ce fut un véritable coup de foudre», explique Mila Sturm. «La thématique de son œuvre – résumée dans sa sculpture emblématique qui représente un homme stylisé marchant à l’intérieur d’un cercle – interroge la condition humaine, sa fragilité, le temps qui passe et le désir d’accéder à la sérénité.

C’est une œuvre d’un humanisme moderne qui répond parfaitement aux valeurs artistiques, spirituelles et écologiques du village de Panzano. Par ailleurs, je tenais absolument à ce que ce soit une femme qui inaugure ce nouveau parcours artistique.»

«Concrete», présentée à Saint-Paul de Vence en 2017. (Photo: Nathalie Decoster)

1 / 4

Plusieurs oeuvres de Nathalie Decoster ont été présenté à l'Abbaye de la Celle en 2004. (Photo: Nathalie Decoster) 

2 / 4

Dario Cecchini et Nathalie Decoster (Photo: Benedetta Orsini)

3 / 4

Les paysages toscans serviront de décors à ce parcours artistique. (Photo: Chianti & More)

4 / 4

Ainsi, les œuvres de la sculptrice française entrent en dialogue avec les beaux paysages de ce village toscan, berceau humaniste à la Renaissance situé entre Florence et Sienne connu pour sa production de chianti et d’huiles d’olive biologiques.

Après avoir exposé à Venise au moment de la Biennale, dans la cour du Palais Morosini, Nathalie Decoster présente ses œuvres dans les espaces publics de Panzano, mais aussi dans des domaines viticoles voisins et partenaires de ce projet: Fontodi, Renzo Marinai, Tenuta Casenuove et La Massa.

Autant d’occasions de profiter de ces domaines d’exception. La Fête annuelle du vin biologique qui se tient à Panzano, du 12 au 15 septembre, pourra être un autre prétexte pour découvrir ce parcours.

Panzano Arte, du 22 juin au 18 septembre, www.panzanoarte.it