BRAND VOICE — ENTREPRISES & STRATÉGIES — Finance & Légal

ASSURANCE-VIE

Alléger sa déclaration fiscale grâce aux assurances-vie



Dans toutes les situations, l’intérêt est de lier quatre éléments : un produit d’assurance, un parcours client facilité, des solutions d’investissement attractives et un avantage fiscal.  Maison Moderne 

Dans toutes les situations, l’intérêt est de lier quatre éléments : un produit d’assurance, un parcours client facilité, des solutions d’investissement attractives et un avantage fiscal. Maison Moderne 

Les contribuables n’en ont pas toujours conscience, mais il est intéressant pour eux d’intégrer dans leur déclaration fiscale les produits d’assurance qu’ils ont souscrits. Dans quel but ? Alléger leur facture et bénéficier de déductions avantageuses. Pour ce faire, il est important de s’entourer d’experts.

Chaque année, les contribuables appréhendent le moment de remplir leur déclaration fiscale. Cet exercice permet pourtant de se rendre compte que certains postes peuvent être déduits comme les charges extraordinaires, les frais d’obtention et les dépenses spéciales.

Réaliser de belles économies

Parmi ces dernières, se trouvent les primes d’assurance. « Ce sont essentiellement les primes liées à la personne : assurance-vie, décès, accident, invalidité et régime complémentaire santé », précise Jean-Philippe Franssen, Associé Payroll & Impôt des personnes physiques chez Grant Thornton. A côté de ces produits, la prévoyance vieillesse (le 3e pilier de la pension) permet de déduire davantage et réaliser des économies importantes, tout comme l’assurance solde restant dû.

Un plafond existe, quel que soit le produit choisi. Pour les primes d’assurance classiques dans le cadre de l’article 111, celui-ci est de 672€ par membre du ménage (y compris les enfants). Pour ce qui est de la prévoyance vieillesse (article 111bis), le montant est 3.200€ par conjoint.

Si les résidents peuvent déduire ces montants sans problème, les non-résidents qui souhaitent faire de même doivent demander à être assimilés fiscalement aux premiers. « Cela demande une analyse d’un fiscaliste ». L’entreprise Grant Thornton assiste et conseille donc les clients pour leur déclaration.

Offrir des solutions aux contribuables

Face aux dispositions réglementaires, les compagnies d’assurance se positionnent comme des acteurs offrant une solution. « La force des produits d’assurance est que chacun d’entre eux entre dans les systèmes de déductibilité prévus par le législateur luxembourgeois », explique Laurence Nicolet, Local Market Sales Manager chez Cardif Lux Vie.

La compagnie propose divers produits déductibles et flexibles. Dans le cadre de l’article 111, les primes de prévoyance, d’assurance épargne classique et d’assurance solde restant dû en couverture d’un prêt hypothécaire (primes périodiques) sont déductibles. Pour ce qui est de l’assurance prévoyance vieillesse, Cardif Lux Vie vient de lancer sa nouvelle offre « My Pension+ » qui permet aux clients de bénéficier des avantages fiscaux offert par l’article 111bis.

Le RCPI permet aux indépendants et professions libérales de se constituer une épargne complémentaire dans le cadre de leur activité professionnelle. « L’indépendant bénéficie de sa retraite légale et recourt au produit 111bis à titre privé. Il peut à travers son activité opter pour un montant complémentaire plus important avec une déductibilité pouvant aller jusqu’à 20% de ses revenus professionnels annuels nets ».

Dans toutes les situations, l’intérêt est de lier quatre éléments : un produit d’assurance, un parcours client facilité, des solutions d’investissement attractives et un avantage fiscal. « Quand on souscrit un produit d’assurance, le gain pour l’assuré est de répondre à son besoin (protection, épargne retraite ou épargne investissement) tout en profitant d’un incitant fiscal. Pouvoir choisir le support d’investissement adapté à son profil est nécessaire. Cardif Lux Vie propose dans ses produits un large panel de supports, qu’ils soient garantis, profilés, sur-mesure ou avec une approche RSE ».

Bénéficier d’un conseil indépendant

Afin de se faire accompagner au mieux dans le choix et la mise en place des solutions d’assurance-vie, faire appel à un courtier en assurance se révèle être judicieux. Son devoir d’indépendance et le fait qu’il soit multi-compagnies vous assurera un conseil sur mesure. « L’analyse des besoins du client est notre point de départ. Nous faisons un premier état des lieux avec notre client, afin de connaître sa situation actuelle, à venir et les besoins qui en découlent », précise Gaëtan Evrard Founder & CEO chez IBA Partners.

Mon courtier l’assurance d’un conseil indépendant 

Gaëtan Evrard,  Founder & CEO ,  IBA Partners 

Ses préoccupations sont étudiées et traduites. Le client souhaite-t-il préparer sa pension, optimiser sa situation fiscale ou sécuriser son patrimoine ? Le courtier examine avec le client son projet et l’aide à trouver les solutions répondant à ses besoins et contraintes financières. « Dans le cas où des clients viennent nous trouver pour se renseigner sur les différentes possibilités de déductions fiscales, nous calculons le rendement fiscal suivant les différentes possibilités offertes tout en gardant à l’esprit sa situation et ses besoins ». Pour tout type d’assurance, IBA Partners interroge plusieurs compagnies et sélectionne les 3 offres répondant le mieux aux besoins du client.