LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Sorties

Le journal des bonnes nouvelles

5 petites infos garanties sans Covid



Pas de carte postale? Pas de timbre? Postocards s’occupe de tout (ou presque) à votre place. (Photo: Shutterstock)

Pas de carte postale? Pas de timbre? Postocards s’occupe de tout (ou presque) à votre place. (Photo: Shutterstock)

Chaque vendredi, la rédaction de Paperjam livre 5 petites infos légères, pétillantes, amusantes, décalées ou encore originales, et garanties… sans lien avec le Covid-19.

Envoyez vos cartes postales depuis votre smartphone avec Postocards

Tout le monde a déjà connu cette situation: on est en vacances, on veut envoyer une carte postale à une personne à qui cela fera plaisir… mais pas ou plus moyen de trouver une carte et/ou le timbre pour l’affranchir. Postocards vient maintenant à votre secours!

Postocards est en réalité une jeune marque luxembourgeoise qui dispose du label «Made in Luxembourg» et qui propose une appli (et bientôt un site web) qui veut donner un coup de jeune au concept de la carte postale, du faire-part ou du poster. Et cela de manière ultra intuitive, et donc rapide.

Première étape: télécharger l’appli, disponible sur les différents stores. Seconde étape: concevoir son produit. Pour une carte postale, il vous faudra, par exemple, choisir une ou plusieurs images – soit proposées soit personnelles –, y placer éventuellement du texte ou un sticker, remplir le recto avec un message, signer, indiquer l’adresse du destinataire… puis l’envoyer. La livraison sera assurée dans les 48 heures. Pour un format «classique», cela vous coûtera au maximum 2,29 euros. La démarche est identique pour un faire-part, un poster ou une carte XL, avec évidemment des tarifs qui sont alors adaptés.

C’est ultra sympa, très pratique et rapide. L’appli est déjà disponible en 8 langues différentes.

Bref, vous n’aurez plus d’excuse pour ne plus envoyer un souvenir de vos vacances.

Des séminaires pour bien gérer la végétalisation des espaces urbains

Entre vouloir bien faire et savoir comment bien faire, il peut y avoir un véritable gouffre. C’est le cas de la végétalisation des espaces urbains. Arbres, arbustes, haies, cours d’eau, toitures vertes, façades végétales… tout cela intéresse autant les pouvoirs publics que les particuliers. Mais pour que les espaces verts puissent se déployer et remplir leur fonction, il faut tenir compte de nombreux paramètres et éviter une multitude de pièges.

Voilà pourquoi l’Oekozenter Pafendall et le Mouvement Écologique proposent une série de séminaires en ligne gratuits et ouverts aux responsables des administrations, aux architectes, aux paysagistes, aux membres des organisations de défense de l’environnement, mais aussi à tous les citoyens intéressés.

Le séminaire de lancement aura lieu ce 25 février, de 17h à 19h, et a pour titre: «Végétalisation de nos villes et villages. Pour une meilleure qualité de vie, pour la biodiversité et pour un climat gérable dans nos communes». 

Cinq autres séminaires figurent au programme:

- Jeudi 4 mars: «Les arbres en milieu urbain»;

- Jeudi 11 mars: «Les façades végétales»;

- Jeudi 18 mars: «Les toitures vertes»;

- Jeudi 1er avril: «La gestion des eaux pluviales»;

- Date à convenir: «Végétaliser davantage nos villes et villages».

Les inscriptions se font via le site du Meco ou de l’ Oekozenter , ou encore par e-mail à l’adresse suivante: [email protected]

Les séminaires auront principalement lieu en allemand, mais une traduction simultanée vers le français sera assurée.

Une série de timbres spéciaux à disposition

Plusieurs timbres spéciaux viennent d’être édités par Post Luxembourg et intéresseront évidemment les philatélistes.

Le premier célèbre les 125 ans du Lëtzebuerg Landesuebstbauveräin, qui assure la promotion de la culture fruitière dans le pays.

Le second est édité en l’honneur des 100 ans du Soroptimist International, premier service-club pour femmes, qui a vu le jour en Californie avant de se répandre dans le monde entier.

Autre anniversaire et autre timbre: les 75 ans de la Fédération luxembourgeoise de handball.

Même chose pour les 50 ans de la Fondation maison de la porte ouverte, tandis qu’un autre timbre met en avant le demi-siècle de la Fédération luxembourgeoise de marche populaire.

Enfin, un dernier timbre célèbre, pour sa part, les 40 ans de mariage du couple grand-ducal. Des noces d’émeraude qui ont eu lieu le 14 février dernier.

La pensée juridique de François Laurent évoquée à la BNL

La Bibliothèque nationale du Luxembourg (BNL) et la Conférence Saint-Yves (CSY) organisent, le jeudi 4 mars à 19h à la BNL, une conférence autour de «La pensée juridique de François Laurent». Michel Erpelding, Elisabeth Bruyère et Georges Kill évoqueront donc cet homme politique et publiciste belgo-luxembourgeois qui a «durablement marqué le paysage juridique au 19e et au 20e siècle».

Fondateur du Cercle des avocats et des juristes François Laurent, son œuvre sera donc remise en lumière à cette occasion, avec une attention particulière portée à son légalisme rigoureux et aux nuances à apporter au positivisme que l’on attribue régulièrement à ses écrits.

Inscription à l’adresse suivante: [email protected]

Film & Politik: c’est parti pour la saison 5 

Au cours de l’année 2021, le Zentrum fir politesch Bildung (ZPB) et le Centre national de l’audiovisuel (CNA) organisent la 5e édition du cycle de ciné-conférences Film & Politik.

Cette édition-ci porte avant tout sur les représentations cinématographiques des mondes futurs aux niveaux sociétal, politique et environnemental. Les conférenciers analysent comment ces visions reflètent les enjeux et incertitudes au moment de la réalisation des films et s’interrogent également sur les effets potentiels sur l’attitude des spectateurs envers l’avenir.

La première conférence, intitulée «Vivrons-nous en dystopie?», sera organisée en ligne le samedi 27 février 2021 de 10h à 12h. L’inscription est obligatoire ici .

Les ciné-conférences du cycle Film & Politik montrent les liens étroits entre cinéma et politique. Une sélection de films sont contextualisés, analysés et commentés au niveau du contenu et de la forme. Les présentations sont illustrées à l’aide d’extraits de films.