POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Une terre d’immigration

364.597 habitants en 1981, 602.005 en 2018



Le Luxembourg est le champion européen de la croissance démographique, d’après le Statec. (Photo: David Laurent/Wide)

Le Luxembourg est le champion européen de la croissance démographique, d’après le Statec. (Photo: David Laurent/Wide)

La croissance de la population luxembourgeoise a été analysée par le Statec. Elle est la plus forte de l'Union européenne.

Le Statec vient de publier un atlas démographique qui analyse la situation du Luxembourg au niveau national, mais aussi commune par commune. 

Premier constat: le Luxembourg est le champion européen de la croissance démographique. Sa population a augmenté de 65% entre 1981 et 2018, passant de 364.597 à 602.005 personnes. L’augmentation est même de 79% si on prend en compte la période 1970-2018. Entre 2013 et 2018, la population a crû en moyenne de 12.993 personnes par an.

47,9% des habitants ont une autre nationalité

Second constat: le Luxembourg est une terre d’immigration. Au 1er janvier 2018, 47,9% de la population luxembourgeoise avait une nationalité étrangère. Quelque 170 nationalités différentes vivent sur le territoire luxembourgeois. La communauté portugaise est la plus représentée, avec 96.544 personnes, suivie par la française (45.822) et l’italienne (21.962).

Au niveau des communes, Luxembourg est évidemment la plus importante, avec 116.323 habitants. Suivent Esch (35.040), Differdange (26.193) et Dudelange (20.869). Saeul est la plus petite, avec 709 habitants.

C’est à Beaufort que la croissance démographique a été la plus marquée entre 1981 et 2018, passant de 916 à 2.816 habitants, soit une augmentation de 207,4%. Luxembourg a pour sa part vu sa population augmenter de 37.411 habitants sur la même période.