LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Culture

festival

«Out Of The Crowd» 2019 se dévoile



Jean-Luc de Matteis (OGBL), Nicolas Przeor et Tom Karier (collectif Schalltot) présentent un line-up OOTC très prometteur.  (Photo: Kulturfabrik)

Jean-Luc de Matteis (OGBL), Nicolas Przeor et Tom Karier (collectif Schalltot) présentent un line-up OOTC très prometteur.  (Photo: Kulturfabrik)

La programmation du prochain festival «Out Of The Crowd» était présentée ce jeudi à la Kulturfabrik d’Esch-sur-Alzette. L’occasion d’accueillir un nouveau partenaire et de dresser le bilan des 15 dernières éditions pour cet événement-phare du sud du Luxembourg.

La 16e édition du festival «OOTC» aura en effet lieu le 27 avril prochain avec un line-up éclectique, sur les deux scènes de la Kulturfabrik ainsi qu’au bar Ratelach pour clore les festivités. En 15 ans, «Out Of The Crowd» s’est imposé comme l’un des rassemblements culturels les plus emblématiques du sud du pays, prouvant que la Kulturfabrik constitue toujours l’un des derniers pôles d’attractivité pour Esch-centre.

La Kufa ne lâche rien

Le centre culturel diffusait également hier son rapport d’activité, ce dernier traduisant par les chiffres la pertinence de sa programmation et l’importance de sa présence dans la deuxième ville du pays et sur le territoire transfrontalier de la Minett. À trois dizaines près, ce sont ainsi quelque 80.000 visiteurs qui se sont rendus dans les anciens abattoirs d’Esch en 2018, dont presque la moitié pour les concerts et spectacles.

La Kulturfabrik persiste et signe en effet dans la promotion de styles musicaux très variés et peu représentés dans le reste du Grand-Duché – comme le métal, le flamenco ou le reggae – tout comme dans la programmation de créations fortes, d’artistes engagés et d’humoristes en vue, à l’instar de Sophia Aram le 11 mai prochain ; sans oublier son volet pédagogique qui lui tient toujours autant à cœur et qui apporte sa pierre à l’édifice pour maintenir le lieu dans le paysage culturel national depuis sa réouverture en 1998.

Un line-up alléchant

Plus que jamais, la Kufa et le collectif Schalltot qui organisent le festival «OOTC» conjointement depuis 2004 ont opté pour un programme qui met en avant les musiques nouvelles et la scène internationale émergente, mélangeant habilement l’indie rock, très identitaire de l’événement, à des influences électroniques, pop et hip-hop. Pas moins de deux têtes d’affiche pour cette édition 2019 avec Built To Spill, «un des ‘Big 4’ de l’indie rock aux côtés de Sonic Youth, Pavement et Dinosaur Junior» selon Nicolas Przeor de Schalltot, et les Anglais de Beak, plus expérimentaux et dont fait partie Geoff Barrow du groupe Portishead.

À ne pas manquer également le 27 avril prochain: le post-punk énergique et dansant de Peter Kernel, les Scandinaves très attendus de Dammit I’m Mad et Town Portal ou encore les Coréens de Say Sue Me et leur rock inspiré des années 90 qui «prouveront qu’il ne faut pas forcément venir de Brooklyn ou de Los Angeles pour faire du très bon rock indépendant». Les talents locaux seront eux aussi mis en avant avec The Choppy Bumpy Peaches, déjà remarqué aux Rotondes – partenaires du festival – et la formation électro/jazz/hip-hop de Klein. Un mot d’ordre pour l’équipe programmatrice: «s’amuser, danser et se prendre une grosse claque lors des lives».

L’OGBL fait son entrée

Principale nouveauté cette année en termes d’organisation, l’arrivée du syndicat OGBL comme partenaire pourrait surprendre, mais c’est sans compter sur «l’investissement structurel de l’OGBL dans le secteur de la culture», comme l’affirme son représentant sur place Jean-Luc de Matteis.

Si l’implication de l’institution syndicale reste assez anecdotique au niveau national, on peut se souvenir cependant du concours de talents musicaux qu’elle organisait il y a une petite vingtaine d’années dans le même lieu, à la Kulturfabrik. Il s’agirait donc là non seulement d’une initiative forte pour toucher un public plus jeune, mais également quelque part d’un retour aux sources, bien ancré sur ses terres du sud.

En attendant...

Si le festival Out Of The Crowd arrive à grands pas, la Kufa n’en reste pas moins active chaque week-end, avec notamment ce vendredi soir un concert de Strings’n’stories à 21h dans le cadre des Ratelach Music Sessions, à la croisée du blues et du hard rock.

Plus d’informations sur kulturfabrik.lu  et ootcfes ti val.com .