POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

Élection présidentielle en France

Le Pen battue dans toutes les communes frontalières



La chef de file du Front national a été battue ce dimanche, au second tour de l’élection présidentielle, avec pour le Grand Est un score de 42,1%, contre 57,9% pour Emmanuel Macron, le nouveau président de la République.

Arrivée en tête du premier tour de la présidentielle (avec 28,7%) dans les 10 départements que compte le Grand Est, Marine Le Pen n’a pas réussi à s’y imposer au second tour, ce dimanche, n’étant parvenue qu’à récolter 42,1% des suffrages, contre 57,9% pour Emmanuel Macron.

Sa défaite est encore plus importante que ce que laissaient présager les sondages qui la donnaient battue avec 47,5% des voix exprimées par les habitants du Grand Est, contre 52,5% pour le leader d’En Marche!. Aux frontières du Luxembourg, elle n’a enregistré que 42,3% des suffrages en Moselle, et à peine 39,3% en Meurthe-et-Moselle.

Dans les communes situées le long de la frontière, Marine Le Pen a été battue partout, de Mont-Saint-Martin (30,7%) à Sierck-les-Bains (36,6%), en passant par Longwy (30,6%), Longlaville (32,5%), Saulnes (39,1%), Hussigny-Godbrange (33,6%), Rédange (33,2%), Villerupt (30,85%), Russange (29,1%), Ottange (43,0%), Volmerange-les-Mines (30,9%), Zoufftgen (29,5%), Hagen (24,6%), Évrange (21,8%), Basse-Rentgen (19,2%), Mondorff (27,1%), Beyren-lès-Sierck (34,6%) et Contz-les-Bains (35,9%).

Dans les autres départements, elle a été créditée de 49,5% dans la Haute-Marne – son meilleur résultat pour la région –, de 49,3% des voix dans les Ardennes, 42,9% dans la Marne, 45,9% dans l’Aube, 48,4% dans la Meuse, 44,7% dans les Vosges, 36,9% dans le Bas-Rhin et 42,0% dans le Haut-Rhin.

Si le vote rural lui a parfois été favorable – elle a obtenu plus de 60% des voix dans certaines petites communes de la vallée de la Fensch ou de l’est mosellan notamment – les villes l’ont beaucoup moins suivie. La candidate du Front national n’a en effet récolté que 32,8% des suffrages à Thionville, 28,1% à Metz, et à peine 18,6% à Nancy.

Même à Hayange, ville dirigée par le maire frontiste Fabien Engelmann, Marine Le Pen n’a engrangé que 47,5% des voix exprimées. À noter enfin que dans le Grand Est, l’abstention s’est élevée à 24,7%. Il y a eu également 6,4% de votes blancs et 2,1% de votes nuls.