POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

Revue de presse

Juncker sans filtre sur YouTube



Le président de la Commission européenne s’est prêté, dans la foulée de son discours sur l’état de l’Union, à une triple interview diffusée sur YouTube. La blogueuse Laetitia Nadji a livré les coulisses de l'exerice.

Entre exercice de communication et volonté de se rapprocher des jeunes Européens. En marge de son discours sur l’état de l’Union, Jean-Claude Juncker a accepté de répondre aux questions de trois jeunes Européens, sélectionnés par YouTube.

Cette triple interview, co-organisée par Euronews et sponsorisée par la Commission européenne, a été diffusée dans la foulée de l’intervention du président de l’exécutif européen devant les eurodéputés. Le tout en direct.

L’occasion pour Jean-Claude Juncker de répondre sans détour aux questions de ces figures représentatives des communautés en ligne, dont la Française Laetitia Nadji.

La jeune femme a choisi d’interroger - en se référant chaque fois à sa communauté qu’elle avait sollicitée préalablement - le président sur différents sujets, dont la fiscalité, le questionnant aussi sur ce point comme ancien Premier ministre luxembourgeois.

«Les entreprises doivent payer leurs impôts là où elles réalisent leurs bénéfices», a répondu Jean-Claude Juncker quant à sa volonté actuelle d’œuvrer pour plus de justice fiscale. «Je n’ai jamais pris de décision individuelle sur l’imposition d’une entreprise», a-t-il défendu pour son bilan de Premier ministre.

La jeune blogueuse s’est quant à elle confiée après coup auprès de L’Obs sur les coulisses de cette émission où les questions ont apparemment été passées au filtre de l’équipe de YouTube, bien que finalement posées.