ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Adaptation

Confiez la sécurité de votre réseau au cloud



Philippe Courtot: «Il faut que les chefs d’entreprise prennent conscience de l’importance du cloud et qu’ils s’entourent de spécialistes.» (Photo: Qualys)

Philippe Courtot: «Il faut que les chefs d’entreprise prennent conscience de l’importance du cloud et qu’ils s’entourent de spécialistes.» (Photo: Qualys)

Philippe Courtot, PDG de la société Qualys spécialisée dans la cybersécurité, estime que les réseaux d’entreprise sont devenus quasiment impossibles à sécuriser, mais pas à les faire migrer dans le cloud.

Vous appelez les entreprises à accélérer leur montée dans le cloud pour des raisons de sécurité. Pourquoi?

Philippe Courtot. – «La donne a totalement changé ces dernières années. Les réseaux d’entreprise sont devenus extrêmement complexes. Les systèmes d’information ne sont plus cloisonnés, mais potentiellement connectés à tous les individus de la planète. Demandez à une grande société une cartographie précise de son réseau et de tous les appareils et solutions qui y sont reliés: vous serez étonné de la difficulté à y apporter une réponse! Une partie des appareils connectés au réseau leur échappe totalement. Ceux-ci sont comme invisibles, en tous cas non connus ou non identifiés. Il s’agit d’autant de brèches que peuvent exploiter des pirates. En basculant entièrement dans le cloud, les réseaux de l’entreprise deviennent un seul et même ensemble qui englobe tout, bien plus simple à sécuriser.

Le cloud serait donc paradoxalement plus sûr qu’un environnement local?

«C’est une question d’architecture. Le cloud réduit à trois le nombre d’éléments à sécuriser et donc les portes d’entrée à verrouiller: les data centers, les postes de travail et autres matériels ou objets connectés, et enfin le protocole internet. Assurer la sécurité des data centers cloud, par exemple, s’avère plus facile que de gérer des batteries de serveur. Les data centers sont des systèmes homogènes, avec beaucoup d’automatisation et de remédiation. En outre, les grands acteurs du cloud, comme Amazon ou Microsoft, bâtissent l’infrastructure et la sécurisent pour vous. Une entreprise qui monte dans le cloud n’a plus à se soucier de problématiques de résilience, d’inventaires incomplets ou de mises à jour.

Encore faut-il accepter de faire confiance aux acteurs du cloud!

«Le cloud est un nouveau canal de distribution qui constitue un atout considérable pour les business des entreprises. Si celles-ci ne franchissent pas le pas, elles se retrouveront dans une situation concurrentielle défavorable. En effet, au-delà des questions de sécurité, le cloud permet de distribuer des produits et des technologies à l’échelle de la planète avec un minimum d’intermédiaires. La question de la confidentialité des données, et donc de la confiance envers les géants du cloud, se pose évidemment. Pour rassurer les entreprises, et leur fournir des solutions sur mesure, on voit émerger de plus en plus de cloud spécialisés par métier, très pointus. L’Europe pourrait d’ailleurs profiter de cette spécialisation. 

Pourtant il y a des résistances… 

«Il faut que les chefs d’entreprise prennent conscience de l’importance du cloud et qu’ils s’entourent de spécialistes. Les responsables IT refusent parfois le cloud, car cela concurrence les infrastructures qu’ils ont eux-mêmes bâties. Ce qui explique que ce sont plutôt les grandes sociétés qui freinent, pas les petites structures. Si les entreprises réfractaires n’agissent pas rapidement, elles ne seront bientôt plus compétitives. Le retour sur investissement est d’ailleurs rapide. Un réseau local vieillit et coûte cher à entretenir, quand le cloud, lui, est flexible et sécurisé de l’intérieur.»