POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Implantation et ambitions

Après Kontz, Bilia veut racheter BMW Emond



La concession de BMW Emond à Reims. (Photo: DR)

La concession de BMW Emond à Reims. (Photo: DR)

Après la reprise des activités BMW et Mini du groupe luxembourgeois Arnold Kontz, le suédois Bilia s’intéresse à un autre grand concessionnaire BMW de la Grande Région: Emond.

Le groupe automobile suédois Bilia qui distribue BMW, Mini, Renault ou bien encore Lexus en Suède, Norvège et en Allemagne (deux milliards de CA en 2015) confirme que des négociations sont en cours avec Philippe Emond. L’investisseur suédois a récemment déjà fait parler de lui au Luxembourg.

À la fin de l’année 2015, on apprenait qu’il avait fait l’acquisition de l’activité BMW et Mini que menait le groupe Kontz au Grand-Duché de Luxembourg.

Bilia précise dans son communiqué que la reprise d’Emond se fera en contrepartie d’actions de Bilia Holding. Bilia possèdera 66% de Bilia Holding, et Philippe Emond en détiendra 34%. Il est également prévu d’inclure dans l’accord une option permettant à Bilia d'acquérir les parts d’Emond après une période de cinq ans. 

Contacté par la rédaction de Paperjam, Philippe Emond confirme que des discussions sont en cours, mais préfère, pour l’heure, ne pas commenter davantage. «Une communication officielle» est, en revanche, programmée pour début avril. Dans son communiqué, l’investisseur suédois précise avoir choisi de communiquer sur la négociation en cours en raison de rumeurs circulant à ce propos au Luxembourg et en Belgique.

Emond, du concessionnaire au groupe

Philippe Emond est un concessionnaire de poids au sein du groupe BMW. Après avoir repris deux concessions en Belgique, à Arlon et Libramont, il y a 20 ans, il a dopé la présence de la marque. Sa concession à Arlon connaît de très nombreux clients luxembourgeois, principalement pour des voitures de société.

Ces dernières années, le groupe s’est étoffé en France, avec la reprise de cinq concessions en Champagne-Ardenne. Bilia ne précise pas encore si celles-ci font partie de la négociation ou non.

Bilia voit dans cette opération une opportunité de renforcer sa présence au Luxembourg et de développer de nouvelles synergies. Alors qu’elles se trouvaient dans une position de concurrence forte depuis plusieurs années, les ressources de Kontz et Emond pourraient se retrouver alliées dans le futur. Le nouveau groupe, si les négociations aboutissent, constituerait un acteur automobile de poids à l’échelle de la Grande Région.

D’après Bilia, Emond Belgique affiche un chiffre d’affaires de près de 79 millions d’euros pour un bénéfice d'exploitation moyen d’environ 2,3 millions d’euros au cours des deux dernières années. Chaque année, Emond y vend plus de 1.000 véhicules neufs (BMW et Mini).