POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Pour la vaccination

La campagne de com’ cachée du ministère de la Santé



Cette campagne de publicité a été mise en place par le ministère de la Santé pour encourager la vaccination. (Photo: Christophe Lemaire/Maison Moderne)

Cette campagne de publicité a été mise en place par le ministère de la Santé pour encourager la vaccination. (Photo: Christophe Lemaire/Maison Moderne)

Depuis quelques jours, des affiches fleurissent sur les abribus ou les mobiliers urbains publicitaires proposant de recevoir son certificat de vaccination gratuitement. Il s’agit en fait de la nouvelle campagne de promotion de la vaccination du ministère de la Santé.

Vous les avez peut-être croisées en sortant du train ou en marchant dans la rue? Elles, ce sont les affiches publicitaires sur fond rose, bleu et jaune, illustrées d’un QR code avec le slogan «Recevez votre certificat de vaccination gratuit», sans aucun logo apparent. Ceux qui ont scanné le QR code se sont retrouvés sur le site «freecert.lu» où sont expliquées en cinq langues – luxembourgeois, français, allemand, anglais et portugais – les différentes possibilités pour se faire vacciner.

Certains se sont alors demandé de qui provenait cette campagne de publicité. Interrogée en marge d’une conférence de presse, la ministre de la Santé Paulette Lenert (LSAP) a confirmé qu’elle émanait bien de son ministère. «J’ai moi-même reçu des messages qui me demandaient si cela venait de chez nous car il n’y avait pas de logo de notre ministère sur les affiches», confie-t-elle.

Après vérifications prises auprès de son service de communication, Paulette Lenert explique que «notre volonté est justement de réaliser une communication pour susciter la curiosité et donner envie aux gens de scanner le QR code». Et le public ciblé avec ces couleurs «flashy» est celui des jeunes, «chez qui la vaccination marque le pas». En date du 27 septembre dernier, 57,5% des 20-24 ans et 56,7% des 25-29 ans étaient pleinement vaccinés contre le Covid-19, contre 87,7% chez les 75-79 ans et 73,7% chez les 40-44 ans. Reste à savoir si cette campagne de publicité d’un nouveau genre, qui doit durer environ un mois, portera ses fruits ou non.

Outre les panneaux publicitaires, on retrouve la campagne sur les points de retrait du quotidien gratuit L’Essentiel. (Photo: Christophe Lemaire/Maison Moderne)

Outre les panneaux publicitaires, on retrouve la campagne sur les points de retrait du quotidien gratuit L’Essentiel. (Photo: Christophe Lemaire/Maison Moderne)