ENTREPRISES & STRATÉGIES — Architecture + Real Estate

Immeubles de bureaux

The White House et The Emerald en projet à la Cloche d’Or



L’immeuble The White House est signé par le bureau Valentiny hvp architects et The Emerald par Andrew Phillips. (Illustration: Grossfeld PAP)

L’immeuble The White House est signé par le bureau Valentiny hvp architects et The Emerald par Andrew Phillips. (Illustration: Grossfeld PAP)

Deux nouveaux immeubles de bureaux, The White House et The Emerald, sont prévus à la construction dans le quartier de la Cloche d’Or (îlot E), à Luxembourg. Développés par Grossfeld PAP et conçus respectivement par Valentiny hvp architects et Andrew Phillips, ils sont tous deux réalisés à risques.

Situé le long du boulevard F. W. Raiffeisen, en face du centre commercial Cloche d’Or, The White House a été confié à Valentiny hvp architects. La façade de l’immeuble se définit par une forte vertica­lité, avec un socle de deux étages et des colonnes en béton, blanches et étroites, qui confèrent au bâtiment une allure élancée qui se termine par des éléments en saillie au niveau de la toiture. Elles suivent une trame structurelle de 2,70 m, mais se densifient au rez-de-chaussée et au premier étage dans une trame de 1,35 m. Derrière ce parement de façade (non structurel) se trouve une façade en verre et aluminium. Le toit accueillera la technique, qui sera dissimulée derrière des lamelles en béton (la toiture est visible depuis les immeubles voisins), et le reste sera végétalisé pour la rétention des eaux de pluie.

À l’intérieur, une qualité de flexibilité est avant tout recherchée. Chaque étage est subdivisible en deux unités locatives. L’immeuble se développe sur six niveaux (6,836 m2 bruts hors sol) et dispose d’un parking en sous-sol (40 ­emplacements). L’entrée de l’immeuble se fait par un espace en retrait de la façade sur deux étages, ce qui permet également un accès latéral depuis la place en face du bâtiment voisin. Un niveau de certification Breeam Excellent est visé.

 Les deux immeubles sont de même gabarit mais dévoilent un caractère architectural différent. (Illustration: Grossfeld PAP)

1 / 2

The Emerald, de l’architecte Andrew Phillips, se distingue par sa façade de couleur verte. (Illustration: Grossfeld PAP)

2 / 2

Quant à l’immeuble voisin, The Emerald, son architecture est signée par le bureau d’Andrew Phillips. Il doit son nom à la couleur verte de sa façade. Il présente sensiblement les mêmes caractéristiques programmatiques: des plateaux très flexibles dans leur aménagement et divisibles en deux unités. Une trame de 1,35m, 6,841m2 de surface brute hors sol pour six étages.

Au sous-sol, on trouve 40 places de parking et 458m2 d’espace de stockage. Un niveau de certification Breeam Excellent est ­également visé.

Cet article a été rédigé pour le hors-série Paperjam Architecture + Real Estate, paru le 18 novembre 2021 et disponible à l’achat en kiosques ou sur  l’e-shop de Maison Moderne  .

Le contenu du hors-série est produit en exclusivité pour le hors-série, il est publié sur le site pour contribuer aux archives complètes de Paperjam.