PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Banques

3 milliards USD d’amende

Wells Fargo abusait des données de ses clients



Wells Fargo a utilisé les données de ses clients à leur insu pour ouvrir des millions de nouveaux comptes. (Photo: Shutterstock)

Wells Fargo a utilisé les données de ses clients à leur insu pour ouvrir des millions de nouveaux comptes. (Photo: Shutterstock)

La quatrième banque américaine, Wells Fargo, devra payer une amende de 3 milliards de dollars à la justice de son pays pour avoir ouvert des millions de comptes à l’insu de ses clients.

Wells Fargo, la quatrième banque américaine en termes d’actifs sous gestion, a passé un accord avec la SEC, le gendarme boursier américain, et le département de la Justice (DoJ) pour le paiement d’une amende de 3 milliards de dollars.

La banque est accusée d’avoir créé des comptes fictifs au nom de ses clients entre 2002 et 2016, sans accord quant à l’utilisation de leurs données personnelles. Leurs identifiants personnels ont parfois été utilisés.

Atteindre les objectifs de vente

Pour atteindre leurs objectifs de vente, des employés de la banque ont ouvert des millions de comptes courants et d’épargne pour pouvoir demander, au nom de leurs clients, des cartes de crédit et de débit. Les frais étaient débités de leurs comptes à leur insu.

Sur les 3 milliards de dollars que devra payer Wells Fargo, 500 millions serviront à dédommager les clients lésés. La banque avait déjà mis en réserve 3,9 milliards de dollars au 30 juin 2019 pour solder ses problèmes juridiques.

Ce scandale, révélé en 2016, a déjà provoqué le départ de deux PDG et entraîné le licenciement de quelque 5.300 salariés. Le DoJ estime en effet que ces pratiques étaient connues par le management de l’entreprise. John Stumpf, CEO de la banque entre 2005 et octobre 2016, a récemment été banni à vie du secteur bancaire.