POLITIQUE & INSTITUTIONS — Education

Langues

Apprendre le luxembourgeois en ligne sera possible dès septembre



Les manuels «Schwätzt Dir Lëtzebuergesch» seront revus afin d’en numériser le contenu et le rendre plus interactif. (Photo: Delano.lu)

Les manuels «Schwätzt Dir Lëtzebuergesch» seront revus afin d’en numériser le contenu et le rendre plus interactif. (Photo: Delano.lu)

L’Institut national des langues (INL) s’apprête à lancer une nouvelle plateforme d’apprentissage du luxembourgeois en ligne afin de répondre à une demande croissante.

Le nombre de personnes s’inscrivant pour apprendre le luxembourgeois a plus que doublé au cours de la dernière décennie, passant de 2.614 pendant l’année scolaire 2011-2012 à 5.681 en 2021-2022. Mais la demande n’augmente pas seulement dans le pays, a déclaré le ministre de l’Éducation Claude Meisch  (DP) lors d’une conférence de presse jeudi. «La demande pour l’apprentissage du luxembourgeois est internationale.»

Le ministère a collaboré avec l’ambassade du Luxembourg à Paris pour proposer un cours intensif d’une semaine en février et cherche à étendre ce programme à d’autres endroits. L’ambassade des États-Unis, par exemple, a également manifesté son intérêt, d’après le ministre.

Lancement de la plateforme en septembre

La plateforme en ligne gratuite, dont le lancement est prévu en septembre, proposera un contenu de niveau débutant A1 et A2 qui sera progressivement étendu au niveau avancé C1. L’interface sera disponible en anglais, français, allemand, portugais et luxembourgeois afin de faciliter l’accès aux apprenants de différents horizons. Le contenu comprendra des leçons sur la grammaire, le vocabulaire et la prononciation du luxembourgeois, mais aussi du «small talk» et des modules dédiés à différentes professions.

En partenariat avec l’Adem, l’INL propose déjà des programmes spécialisés aux personnes à la recherche d’un emploi, par exemple dans les secteurs de la santé et de l’hôtellerie, afin d’améliorer leur luxembourgeois et d’accroître leurs chances sur le marché du travail.

Le service d’éducation des adultes SFA propose quant à lui des cours de langues dans la Grande Région dans le cadre d’un accord avec le ministère de l’Éducation et des écoles professionnelles en France et en Allemagne, pour les étudiants qui cherchent à s’intégrer sur le marché du travail local.

Outre le nouveau programme en ligne, les manuels de cours de l’INL «Schwätzt Dir Lëtzebuergesch» font l’objet d’une refonte pour passer du manuel classique à un concept en ligne, plus interactif et plus facile à mettre à jour que l’édition imprimée.

Un nouveau cadre juridique pour l’INL

Son rôle dans l’enseignement du luxembourgeois s’étant élargi au fil des ans, l’INL doit recevoir un nouveau cadre juridique qui en fera officiellement l’autorité nationale chargée de fixer les normes d’enseignement du luxembourgeois, de certifier les programmes et de former les professeurs de langue luxembourgeoise.

Le gouvernement a lancé en 2017 une stratégie de promotion de la langue luxembourgeoise. Elle comprenait la création du Zentrum fir d’Lëtzebuergescht (Centre pour le luxembourgeois), qui publie les règles de grammaire et d’orthographe et règle les questions relatives au bon usage de la langue.

Entre-temps, début 2022, la Chambre des députés a inscrit le luxembourgeois en tant que langue nationale dans la Constitution du Luxembourg.

L’apprentissage du luxembourgeois contribuera à développer un sentiment d’unité, a déclaré Claude Meisch ce jeudi. La maîtrise de la langue est également une condition préalable à l’acquisition de la nationalité luxembourgeoise. Les candidats doivent passer un test prouvant qu’ils possèdent le niveau A2 pour l’expression orale et le niveau B2 pour l’audition. L’INL a déclaré jeudi ne pas savoir combien de ses élèves passaient le test de langue ni combien d’entre eux interrompaient leurs cours après l’avoir réussi.

Cet article a été rédigé par  Delano  en anglais, traduit et édité par Paperjam en français.