PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Banques

Buzzword (8/10)

Vous avez dit dividende?



Le dividende est une des deux manières dont l’investisseur peut obtenir un gain sur sa mise de départ. Il n’est jamais automatique. (Photo: Maison moderne)

Le dividende est une des deux manières dont l’investisseur peut obtenir un gain sur sa mise de départ. Il n’est jamais automatique. (Photo: Maison moderne)

Durant cet «été pas comme les autres», Paperjam revient sur les «buzzwords» qui ont fait l’actualité de la place financière durant les derniers mois. Suite de la série avec la définition du dividende.

En avril, au cœur de la pandémie, alors que se dessinait une crise économique d’une intensité jamais connue depuis la Seconde Guerre mondiale, la Banque centrale européenne a insisté auprès des banques européennes pour qu’elles ne versent pas de dividendes à leurs actionnaires avant le mois d’octobre. L’objectif était de préserver leurs liquidités afin de pouvoir les injecter dans l’économie réelle. Depuis, cette mesure a été prolongée au 1 er janvier 2021 .

Pour les actionnaires, le versement du dividende est perçu comme une récompense pour leur confiance. Mais, comme la prime de fin d’année pour les employés, le dividende dépend souvent du bénéfice réalisé au cours de l’exercice récemment clôturé.

En achetant une action d’entreprise, un investisseur peut espérer deux sources de rémunération: une plus-value sur le titre lors de sa revente ou le versement d’un dividende annuel. Il s’agit d’un montant fixe par action généralement proposé par le conseil d’administration au moment de la publication des résultats annuels et qui doit ensuite être approuvé par l’assemblée générale, composée de l’ensemble des actionnaires.

Le dividende reflète souvent l’évolution de l’activité. Mais pas toujours. L’assemblée peut très bien décider que rien ne sera reversé et que les bénéfices seront placés en réserve dans les comptes de l’entreprise, en prévision d’années plus difficiles ou de nouveaux investissements.

Mais il peut aussi être décidé de puiser dans ces réserves pour offrir aux actionnaires un montant plus important que le bénéfice. Le dividende est en effet une manière de les fidéliser. Il ne s’agit pas de les décevoir. Certains fonds recherchent d’ailleurs en priorité des firmes qui versent quasi systématiquement une prime de ce type.

À noter aussi que le versement d’un dividende provoque un effet sur le cours de l’action, puisqu’après versement de celui-ci aux actionnaires, le montant par action sera déduit du cours de l’action. Si l’action bêta vaut 20 euros et que l’assemblée décide d’offrir un dividende de 1 euro par action, le cours retombera donc à 19 euros après versement.