PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Assurances

Pandémie

La volatilité des marchés fragilise les assureurs



Les assureurs les plus fragiles sont ceux qui dépendent fortement de l’assurance-vie à taux garantis. (Photo: Shutterstock)

Les assureurs les plus fragiles sont ceux qui dépendent fortement de l’assurance-vie à taux garantis. (Photo: Shutterstock)

L’agence de notation Moody’s pointe du doigt le fait que les compagnies d’assurances sont particulièrement exposées aux fortes variations actuelles des marchés financiers.

Les impacts économiques de la pandémie de coronavirus déboussolent les marchés financiers, qui accusent une forte volatilité depuis environ deux semaines .

Après un nouveau lundi noir , les bourses rebondissaient légèrement mardi, avant de chuter à nouveau mercredi 18 mars: à la clôture en Europe, le CAC 40 perdait 5,81%, le FTSE 4,68%, et le DAX 5,36%. Des variations brutales, qui pourraient poser des difficultés aux compagnies d’assurances.

«La récente fluctuation importante des marchés financiers provoquée par l’épidémie de coronavirus va éroder le capital des assureurs à court terme», prévient Helena Kingsley-Tomkins, analyste chez Moody’s Investors Service, dans une note de recherche publiée par l’agence de notation le 17 mars.

Elle poursuit: «Les taux d’intérêt bas, avec des rendements obligataires qui ont chuté à des niveaux historiquement bas en mars, exerceront une pression supplémentaire sur la rentabilité et la solvabilité économique des assureurs européens au cours des prochains trimestres.»

En effet,  les ratios de Solvabilité 2  sont particulièrement sensibles aux taux d’intérêt, aux marchés actions et aux mouvements des «spreads» de crédit. Et l’affaiblissement de la solvabilité des compagnies dû aux baisses des marchés financiers rendra par ailleurs les compagnies plus vulnérables à d’autres chocs qui pourraient se produire simultanément.

Réallocation d’actifs plus complexe

Selon l’agence de notation, les assureurs les plus fragiles sont ceux qui dépendent fortement de l’assurance-vie à taux garantis .

«Alors que le secteur continue à réagir en se recentrant sur des produits moins sensibles aux taux d’intérêt, la faible croissance et la volatilité des marchés rendront la tâche plus difficile», certifie Moody’s.

L’agence estime que les risques liés à la volatilité des marchés sont «très élevés» pour les compagnies italiennes, et «élevés» dans tous les autres pays. Les taux d’intérêt bas placent quant à eux les compagnies allemandes et néerlandaises dans une situation de risque «très élevé».

En France, le cours d’AXA a perdu près de 51% depuis le début de l’année, et celui de CNP Assurances 70%, tandis qu’en Italie, celui de Generali a plongé de plus de 43% sur la même période, et qu’en Allemagne, Allianz cédait plus de 45%.

Moody’s a cartographié les risques majeurs auxquels les assureurs européens font face:

Cartographie des risques majeurs auxquels les assureurs européens font face. (Photo: Moody’s/Capture d’écran)