ENTREPRISES & STRATÉGIES — Industrie

Festival

Le marché de la voiture d’occasion a la cote



240262.jpg

Acheter une voiture d’occasion n’a jamais été aussi facile au Luxembourg.  (Photo: Shutterstock)

Quel est l’état de santé du marché de l’occasion alors que le 8e AutoOccasiounsFestival organisé par la Fedamo débute ce vendredi? Selon les chiffres fournis par la SNCA, plutôt bien puisqu’on a enregistré 63.857 immatriculations en 2018.

S’offrir une Tesla ou une BMW neuve n’est pas donné à tout le monde. Mais sur le marché de l’occasion, ce rêve peut être un peu plus accessible. Un marché qui ne s’est jamais aussi bien porté au Luxembourg.

Alors que, selon la SNCA (Société nationale de circulation automobile), en 2008, il n’y a eu que 45.421 immatriculations pour des véhicules de seconde main, en 2018, on atteint le chiffre record de 63.857.

Une excellente nouvelle pour la Fedamo, la Fédération des distributeurs automobiles et de la mobilité, organisatrice de l’AutoOccasiounsFestival, qui ouvre ses portes ce vendredi dans de nombreux garages du pays.

Outre les véhicules présentés durant l’Autofestival de janvier, des centaines d’occasions seront disponibles tout au long du week-end.

«Elles sont toutes rassemblées sur myauto.lu . Nous en avons plus de 2.500 en ce moment et de tous les styles, pour tous les budgets. On remarque d’ailleurs que les voitures hybrides ou électriques arrivent aussi sur le marché de l’occasion», détaille Frank Lentz, secrétaire de la Fedamo. 

Mieux équipées que dans les pays limitrophes

Une offre qui évolue donc en fonction du marché. Mais comment expliquer l’explosion du nombre d’immatriculations de voitures d’occasion au Luxembourg?

«Cela vient du fait que ce sont de très bonnes voitures au Luxembourg, car tous les accessoires sont dedans. Elles sont généralement mieux équipées que dans les pays limitrophes, ce qui est très apprécié par la clientèle. Il y a vraiment de plus en plus de très bonnes occasions», estime encore Frank Lentz.

Du 17 au 19 mai, les garagistes risquent donc d’être très sollicités par ceux qui souhaitent dénicher la perle rare à moindre coût.