POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

covid-19

Voici la liste des produits considérés comme essentiels



Les produits de santé font évidemment partie de ce qui est considéré comme essentiel. (Photo: Shutterstock)

Les produits de santé font évidemment partie de ce qui est considéré comme essentiel. (Photo: Shutterstock)

À partir du 26 décembre et jusqu’au 10 janvier au moins, seuls les produits essentiels seront autorisés à la vente. Le projet de loi de la ministre de la Santé en donne le détail.

C’est inéluctable: dès le 26 décembre, sauf surprise, et au moins jusqu’au 10 janvier, seule la vente des produits essentiels sera encore autorisée. Le projet de loi déposé par la ministre de la Santé Paulette Lenert (LSAP) va mettre en œuvre les nouvelles restrictions, mais donne aussi la liste de ce que le gouvernement considère comme les «produits essentiels».

Il s’agit:

- de toutes les denrées alimentaires;

- de la nourriture pour animaux;

- des médicaments et produits de santé;

- des produits d’hygiène, de lavage et de matériel sanitaire;

- des produits d’optique;

- des articles médicaux, orthopédiques et orthophoniques;

- des livres, des journaux et de la papeterie;

- des ustensiles de cuisine et de ménage;

- des carburants et combustibles;

- des produits du tabac et des cigarettes électroniques;

- des produits de télécommunication.

«La livraison à domicile, la vente au volant et le retrait de commandes en plein air» restent autorisés.

Le texte confirme aussi la fermeture des services en lien avec «la coiffure, le rasage (barbier), les soins de beauté, l’entretien corporel, les techniques de tatouage, le solarium et le perçage corporel». Par contre, «la pédicure médicale n’est pas visée par la présente disposition».

Le projet de loi devrait être débattu et voté le jeudi 24 décembre au plus tard.