POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Inauguration

La nouvelle BNL a ouvert après 20 ans d’attente



271475.png

200.000 ouvrages sont en accès libre à l’intérieur de la bibliothèque.  (Photo: Edouard Olszewski)

La Bibliothèque nationale de Luxembourg a ouvert ses portes au public ce week-end. Conçu par le bureau allemand Bolles+Wilson et réalisé en collaboration avec WW+, le bâtiment répond aux besoins d’une bibliothèque de nouvelle génération.

Il aura fallu s’armer de patience pour pouvoir enfin franchir les portes de la nouvelle Bibliothèque nationale de Luxembourg (BNL), puisque le projet de son déménagement remonte à plus de 20 ans. Mais c’est aujourd’hui devenu une réalité et le public pourra s’approprier ce nouvel équipement culturel à partir du week-end des portes ouvertes les 5 et 6 octobre.

Le nouveau bâtiment se veut être un lieu ouvert à tous et en connexion avec la ville. Depuis la rue, juste devant l’arrêt du tram, une large partie vitrée accueille les visiteurs dans un hall public à l’intérieur duquel on trouve une banque accueil, mais aussi un espace de restauration. Puis le visiteur arrive dans un vaste volume d’où il embrasse l’ensemble de l’espace de consultation (6.332m2) en un clin d’œil, tous les plateaux s’ouvrant sur un atrium. Sur les différents plateaux, les rayonnages permettent d’accéder aux différents ouvrages rangés selon la classification décimale de Dewey.

«La BNL compte un total de 1,8 million d’ouvrages, dont environ 200.000 sont en accès libre à l’intérieur du bâtiment, mais aussi de nombreux documents numériques», précise Monique Kieffer, directrice de la bibliothèque. Entre les rayonnages de livres, on trouve ça et là des postes de travail qui sont complétés par des carrels pour le travail en petits groupes.

Un espace pour tous

La BNL est un espace ouvert à tous, en témoigne cette salle dédiée aux parents et à leurs jeunes enfants, spécialement aménagée pour les besoins de ce tout jeune public. Par ailleurs, dans les salles un peu spéciales, on trouve une salle de consultation pour les ouvrages précieux, ou encore une salle de musique qui permet d’essayer une partition avant de l’emprunter.

À cela, il faut ajouter une salle d’exposition, un auditorium, des salles multifonctions, des salles de réunion. Ainsi que des espaces réservés aux équipes de la BNL, à savoir les magasins (11.800m2), les bureaux et autres espaces de services (1.772m2), les services de l’administration (907m2), et des espaces pour accueillir l’Institut Grand-Ducal (490m2).

Les ouvrages sont classés selon le système de Dewey. (Photo: Edouard Olszewski)

1 / 4

La salle des ouvrages précieux bénéficie d'un traitement architectural différent. (Photo: Edouard Olszewski)

2 / 4

Des centaines de mètres de bibliothèques accueillent les ouvrages de la BNL. (Photo: Edouard Olszewski)

3 / 4

Plusieurs coins lecture sont mis à disposition des visiteurs. (Photo: Edouard Olszewski)

4 / 4

En plus des préoccupations liées à la conservation des ouvrages, le bâtiment répond à des concepts énergétiques et environnementaux poussés, permettant à l’intérieur d’avoir une excellente atmosphère, mais aussi des conditions optimales pour la conservation dans les magasins. La distribution des espaces est aussi conçue pour répondre à des chemins courts qui permettent de faciliter le travail quotidien des équipes.

Un très grand travail a été réalisé pour l’acoustique et l’éclairage qui combine apport naturel et artificiel. On remarque par ailleurs l’intéressante proposition de L2M3 pour la signalétique intérieure. Dans le cadre du programme «Kunst am Bau», ce sont les artistes Martine Feipel et Jean Bechameil qui réaliseront une œuvre à l’extérieur, dans la partie jardin attenante au bâtiment. Le budget alloué à cette construction est de 111 millions d’euros.