ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Le SnT à la manœuvre

Une vision luxembourgeoise pour le dépanneur de l’espace



308052.jpg

Face à la prolifération annoncée des satellites dans l’espace, la start-up britannique a une solution intelligente pour que ces appareils soient durables. Et le SnT va apporter sa technologie de vision intelligente à l’ensemble. (Photo: Shutterstock)

Le «ministre de l’Espace» est parti, mais le secteur continue d’avancer. Le SnT a annoncé, jeudi, un partenariat avec la start-up britannique Lift Me Off pour lui apporter un système de vision intelligente dans l’espace. À la clé, la possibilité de lutter contre un ciel transformé en poubelle.

La problématique commence à agacer. Au fur et à mesure que les géants des technologies (comme Blue Origin) ou les nouveaux rois de l’industrie (Elon Musk) envisagent de lancer des milliers de satellites dans l’espace pour se mêler à la guerre pour la 5G ou l’internet des objets, la question de la pollution de l’espace devient centrale.

Quid des vieux satellites (il en existe plus de 2.000 pour l’instant qui tournent au-dessus de nos têtes, et le chiffre devrait exploser dans les années qui viennent)? Quid des déchets?

Alors que certaines initiatives visent à ramener ces débris sur Terre, le projet britannique Lift Me Off entend lancer une sorte de robot capable de réparer, ou même de recharger en carburant, les satellites, dans un premier temps.

Restait une question centrale: comment doter ce robot d’une vision qui lui permette de savoir exactement ce qu’il fait ou de quoi le satellite a besoin?

LMO a contacté le groupe de recherche «Computer Vision, Imaging and Machine Intelligence» du SnT, dirigé par la Dr Djamila Aouada. «Il s’agit de notre premier partenariat sur des projets stratégiques pour le ‘new space’. La technologie de vision informatique innovante développée par la Dr Aouada et son équipe trouvera des applications dans le secteur spatial», a déclaré le Prof. Björn Ottersten, directeur du SnT. «Lift Me Off possède une technologie avancée et un projet d’entreprise innovant: nous sommes enthousiastes à l’idée d’entamer ce premier projet de recherche avec eux.»

«Notre travail s’applique habituellement aux solutions de sécurité terrestre. Appliquer notre recherche à des projets dans l’espace nous ouvrira de nombreuses opportunités de recherche», a estimé la Dr Aouada, coordinatrice scientifique du projet. «C’est un tout nouveau domaine, et il reste beaucoup à accomplir pour développer le rôle de la vision informatique dans le secteur spatial.»

«Nous venons juste de commencer notre collaboration avec l’équipe du Dr Aouada, et leur regard extérieur sur le secteur spatial nous amène déjà de nombreuses perspectives», a déclaré Michel Poucet, CEO de la start-up britannique. «L’équipe internationale du SnT et sa décennie d’expérience dans la vision informatique terrestre, combinée à l’expérience spatiale de Lift Me Off, font du SnT un associé idéal dans notre mission de rendre les activités dans l’espace sûres et durables.»