LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Sorties

UN LIVRE, UN CEO (10/10)

Virginie Carvalho et «Si tu vois tout en gris, déplace l’éléphant» de Pascale Seys



Virginie Carvalho: «Les textes de Pascale Seys nous amènent à réfléchir, à nous poser, à faire le vide pour en fait faire le plein.» (Photo: Virginie Carvalho)

Virginie Carvalho: «Les textes de Pascale Seys nous amènent à réfléchir, à nous poser, à faire le vide pour en fait faire le plein.» (Photo: Virginie Carvalho)

Chaque semaine durant cet «été pas comme les autres», un chef d’entreprise revient sur un livre qu’il a aimé en guise de conseil de lecture pour les vacances. Cette semaine, c’est la CEO d’Ideabox, Virginie Carvalho, qui conseille «Si tu vois tout en gris, déplace l’éléphant» de Pascale Seys.

Malgré un semestre évidemment très compliqué pour le secteur de la communication, notamment pour les petites structures indépendantes, Virginie Carvalho n’entend pas se reposer sur ses lauriers et continue de s’investir avec Ideabox dans de nouveaux projets, à l’instar de la nouvelle plateforme de gastronomie à domicile Cartes Blanches dont elle a pris en charge l’identité visuelle . Pendant une petite pause ensoleillée bien méritée, elle s’est laissée happer par la lecture de «Si tu vois tout en gris, déplace l’éléphant», sous-titré Philosophie vagabonde sur l’humeur du monde, de Pascale Seys

Virginie Carvalho a retrouvé dans son coup de cœur littéraire l’éloge de la passion qui l’anime chaque jour avec Ideabox.  (Photo: Mike Zenari)

Virginie Carvalho a retrouvé dans son coup de cœur littéraire l’éloge de la passion qui l’anime chaque jour avec Ideabox.  (Photo: Mike Zenari)

«La plupart des livres que j’ai lus m’ont été offerts ou recommandés par des amis… et j’adore ça! Cela implique que vous créez, amplifiez ou tissez un lien entre vous, ce livre et la personne qui vous l’a offert, et cela donne d’autant plus une intensité à son contenu. Ce livre m’a été offert en février par un ami et je l’ai lu sur une plage un mois plus tard, tout juste avant le confinement.

Sensible à l’image, à la créativité et à l’esthétisme graphique, ce livre m’a tout de suite interpellée par sa couverture orange, pleine d’optimisme. L’intérieur est tout aussi étonnant, avec une alternance de pages orange et blanches, arborées par des croquis, dessins et citations.

Pascale Seys aborde des thèmes de notre vie quotidienne, tels que le bonheur, la mode, le mépris, les smartphones, la loi du plus fort, la haine, le courage, le génie, le dépassement de soi – pour citer ceux qui m’ont le plus parlé. Le tout en utilisant des références à l’histoire culturelle, à la philosophie classique, à des poètes et même à des chanteurs… Ces textes nous amènent à réfléchir, à nous poser, à faire le vide, pour en fait faire le plein.

Une de mes pensées préférées de ce livre aborde ‘Le Génie’. Pascale Seys nous interroge sur le fait que l’on dise de certains qu’ils sont géniaux et d’autres qu’ils ont du talent. Elle y croise la réponse de Kant, de manière très décomplexée, et une réflexion de Mozart, qui n’est autre que ‘Le vrai génie sans cœur est un non-sens (…) Amour, amour, amour! voilà l’âme du génie’. En fait, c’est simple, l’amour fait le génie.

Et je partage cette idée, et je le constate autour de moi. Toute personne qui fait quelque chose avec passion, avec amour, fait des choses géniales! Que ce soit à travers l’écriture, la haute couture, la cuisine, le théâtre, la peinture, la sculpture ou toute activité, s’il y a de l’Amour, on voit, on sent, on ressent la différence… Je ne peux pas d’ailleurs travailler sur des projets ou avec certaines personnes si ceux-ci ne me prennent pas les tripes ou s’il n’y a pas de la passion, de l’amour à transmettre.

Avec ces ‘bulles’ de pensées, Pascale Seys m’a réconciliée avec la philosophie. J’ai moi-même ajouté mes réflexions, pensées et croquis sur les thèmes qui me touchent, puis j’ai redonné cet ouvrage à la personne qui me l’avait offert, qui en a fait de même avant de me le redonner. Les débats étaient ouverts!»