LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Foodzilla

DANS LES VIGNES 

Une virée qui s’arrose au Domaine Mathis Bastian



De l’art, des vins gastronomiques, des crémants travaillés avec soin et des valeurs chères à la famille, qui permettent d’évoluer sereinement, forment le cocktail gagnant du Domaine Mathis Bastian depuis plusieurs décennies. (Design: Maison Moderne)

De l’art, des vins gastronomiques, des crémants travaillés avec soin et des valeurs chères à la famille, qui permettent d’évoluer sereinement, forment le cocktail gagnant du Domaine Mathis Bastian depuis plusieurs décennies. (Design: Maison Moderne)

Valeur sûre et solide du patrimoine viticole luxembourgeois, le Domaine Mathis Bastian continue d’évoluer à son rythme tout en gardant sa motivation intacte. Entre art contemporain et grands premiers crus, Paperjam Foodzilla est allé prendre des nouvelles sur place...

Perché sur les hauteurs de Remich, non loin de l’Institut viti-vinicole, le Domaine Mathis Bastian domine fièrement la vallée depuis quelques décennies, avec le même mélange de créativité, d’élégance et de rigueur que celui qui caractérise ses vins, plébiscités par le public, mais aussi et surtout par les meilleures tables du pays. En effet, difficile de ne pas retrouver une des cuvées de cette belle maison à la carte des restaurants étoilés du Grand-Duché, tout comme dans les brasseries et bars à vins les mieux fournis.

C’est d’ailleurs avec la même force tranquille, à la réputation éprouvée, que nous avons été reçus par Mathis Bastian et son épouse, Anne-Marie, pour une petite visite matinale...

De l’art, encore et toujours

Si le positionnement des vins Mathis Bastian peut être perçu comme relativement classique, peu de gens savent que la maison viticole a toujours été férue d’art et mécène en la matière.

En attestent une série d’œuvres magistrales en extérieur, comme l’imposante sculpture rouge vif «Life» de Rotraut à l’entrée du domaine, ou encore la toute récente fresque de Lisa Junius réalisée sur la terrasse arrière... Mais également dans chaque recoin de la jolie bâtisse conçue par l’architecte Jean Ewert, qui y a inclus des références au soleil nourricier à chaque étage ou presque, et plus spécifiquement dans la salle de dégustation pleine de charme.

Mathis Bastian et son épouse, Anne-Marie, prennent discrètement la pose devant la fresque de Lisa Junius, récemment réalisée sur la terrasse arrière du domaine…  Matic Zorman/Maison Moderne

1 / 3

La sculpture «Life» de l’artiste Rotraut donne le ton artistique du Domaine Mathis Bastian.  Matic Zorman/Maison Moderne

2 / 3

Le rayonnement du soleil est repris dans l’architecture même du bâtiment, signée Jean Ewert.  Matic Zorman/Maison Moderne

3 / 3

Un accent mis sur le crémant

Si certains domaines de la Moselle luxembourgeoise ont pu compter sur le public et des solutions adaptées pour compenser les commandes horeca pendant les vagues de fermetures pandémiques, cela a été plus difficile pour le Domaine Mathis Bastian, dont une grande partie des vins – surtout tranquilles – est destinée à la gastronomie. «Nous nous sommes dit que c’était peut-être le bon moment pour mettre un peu plus nos crémants en avant, et c’est ce que nous faisons depuis quelques mois», confie ainsi Anne-Marie. Des crémants dont la qualité n’a rien à envier à celle de leurs cousins tranquilles, dégustation à l’appui!

Si le Crémant de Luxembourg Brut Blanc est un «classique» très réussi, frais et équilibré, avec des notes savoureuses de pêche blanche et de raisins secs, la cuvée Extra Brut est une véritable bombe de vivacité minérale, que l’on imagine sans mal accompagner un bon repas, de l’entrée au dessert... Quant au Brut Rosé d’assemblage, il fait s’exprimer sa part de pinot noir avec élégance, tout en laissant monter des arômes plus subtils de fruits des bois, le tout dans une jolie robe saumonée claire. Une cuvée qui surprend assurément, même les moins fans de rosé!

Les vignes du Domaine Mathis Bastian surplombent la vallée, au pied de la maison viticole, à Remich. Matic Zorman/Maison Moderne

1 / 3

Vins tranquilles et crémants peuvent être dégustés, en temps normal, dans une élégante salle de dégustation, à quelques pas des vignes. Matic Zorman/Maison Moderne

2 / 3

Vins tranquilles et crémants peuvent être dégustés, en temps normal, dans une élégante salle de dégustation, à quelques pas des vignes. Matic Zorman/Maison Moderne

3 / 3

Une nouvelle salle de dégustation

Si le couple Bastian attend naturellement avec impatience la réouverture des restaurants, il n’en reste pas pour autant inactif: en effet, une nouvelle salle de dégustation a été aménagée dans un des grands espaces de la maison viticole et permettra d’accueillir en toute sécurité les visiteurs estivaux, dès que cela sera possible.

Ces derniers auront la possibilité d’y déguster les crémants maison, bien sûr, mais aussi deux petits coups de cœur tranquilles que nous avons eu l’opportunité de goûter lors de cette visite privée: le Prélude Nanami, un assemblage très joyeux d’auxerrois, de riesling et de gewurztraminer, et le Prélude Ianira, un rosé plaisir de pinot noir et d’auxerrois, dont le nom rend hommage à la nymphe marine de l’Antiquité grecque, remontée des profondeurs pour pleurer la mort d’Achille...

Sans oublier les cuvées Domaine et Tradition, seule charte à laquelle est affilié le Domaine Mathis Bastian.

Contact et informations: www.mathisbastian.lu

Vous n’êtes pas encore abonné(e) à la newsletter hebdomadaire Paperjam Foodzilla?    C’est ici!