POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Le 21 mai

Les vins du Prince Robert de Luxembourg aux enchères



La valeur moyenne des vins du Prince Robert de Luxembourg est de 630 euros la bouteille, mais les prix varient d’une centaine d’euros à plus de 150.000 euros. (Photo: Sotheby’s)

La valeur moyenne des vins du Prince Robert de Luxembourg est de 630 euros la bouteille, mais les prix varient d’une centaine d’euros à plus de 150.000 euros. (Photo: Sotheby’s)

Plus de 4.200 bouteilles des caves personnelles du Prince Robert de Luxembourg et de ses proches, d’une valeur estimée à 2,65 millions d’euros, seront mises aux enchères le 21 mai. Les bénéfices iront à sa fondation PolG, qui vise à la recherche d’un remède contre les maladies mitochondriales.

Ce sont 818 lots au total. Certains ne correspondent qu’à une bouteille, d’autres en comportent trois, six, huit, douze… Soit plus de 4.200 bouteilles au total, pour une valeur de 2,65 millions d’euros (2,8 millions de dollars). Elles appartiennent soit au Prince Robert de Luxembourg lui-même, soit à ses amis et à sa famille. Et elles seront mises aux enchères à New York, le 21 mai prochain, lors d’une vente organisée par Sotheby’s.

La société de vente aux enchères promet une «occasion unique pour les collectionneurs de vin d’enchérir sur une très rare sélection provenant des caves personnelles» du fils du Prince Charles de Luxembourg. Réputé pour son empire bordelais , il est à la tête de l’entreprise Domaine Clarence Dillon. Seront par exemple à la vente des bouteilles du Château Haut-Brion de 1908, 1918, 1919, 1924 et 1926, ou des premiers crus classés de Château Lafite. Les valeurs vont de 141 à 179.692 euros la bouteille, selon les estimations de Sotheby’s.

Pour la recherche médicale

Le conseil d’administration du Domaine Clarence Dillon, sans la participation du Prince Robert, a ajouté des dons, comme une expérience bordelaise pour six, d’une valeur comprise entre 10.000 et 15.000 euros, ou une soirée parisienne pour quatre à La Cave du Château et au Clarence, estimée au même prix. D’autres domaines ont, eux aussi, complété la vente de plusieurs dons.

Les fonds ainsi récoltés seront reversés à la recherche de traitements et d’un remède contre les troubles mitochondriaux. Ceci via la fondation PolG, créée par le prince lui-même avec sa femme, Julie. «Dans notre famille, il existe une vie avant le 26 juillet 2016 et une vie après», expliquent-ils. Date à laquelle ils ont appris que leur fils Frederik, qui avait 14 ans, était atteint d’une maladie mitochondriale. Ce trouble prive les cellules du corps d’énergie, provoquant le dysfonctionnement de plusieurs organes. Une maladie rare qui affecterait une personne sur 5.000 dans le monde et pour laquelle aucun remède n’est connu. Dans le cas de Frederik, il s’agit d’une mutation du gène PolG. D’où le nom de la fondation, née cinq ans après le diagnostic.

Même si la vente aux enchères, à laquelle le prince a prévu d’assister, se tiendra à New York, il est possible de participer à distance, précise Sotheby’s. «En ligne, via un collaborateur Sotheby’s au téléphone ou en laissant un ordre d’achat.»  Le catalogue est disponible à ce lien . La vente doit commencer à 10h à New York, il sera donc 16h au Luxembourg. Elle pourrait durer «environ huit heures», ajoute Sotheby’s. Il est possible d’enchérir en direct, ou de proposer un prix à l’avance. Pour les nouveaux enchérisseurs, il faut s’inscrire au moins 24 heures avant la vente.