ENTREPRISES & STRATÉGIES — Immobilier

Investissement et mécénat

Vincent Gouverneur, nouveau propriétaire du Pont d’Oye



271981.jpg

Le domaine s’étend sur 7 hectares et comprend plusieurs bâtiments. (Photo: La Meuse Luxembourg / Archives)

Le très beau château du Pont d’Oye, en province de Luxembourg belge, a été cédé au printemps dernier par la famille Nothomb à quatre nouveaux propriétaires. L’entrepreneur belge travaillant au Grand-Duché, Vincent Gouverneur, est l’un d’entre eux.

Le château du Pont d’Oye à Habay-la-Neuve, en province de Luxembourg, fief de la famille Nothomb et où l’écrivaine Amélie Nothomb a d’ailleurs passé de nombreux moments au cours de son enfance, a été racheté au printemps 2019. C’est un groupe de quatre investisseurs locaux qui a repris la SA Domaine du Pont d’Oye.

Jusqu’à présent, les nouveaux propriétaires souhaitaient rester extrêmement discrets. Jean-Frédéric Nothomb, le vendeur, avait juste concédé qu’il s’agissait de personnes de la région. Assez rapidement, les noms de Diane et Philippe Matgen ont été rendus publics. Ils sont désormais les occupants permanents privés des lieux.

Nos confrères de Vers l’Avenir viennent de révéler que  Vincent Gouverneur , une figure connue au Luxembourg, faisait aussi partie de l’aventure. M. Gouverneur est en effet partner – EMEA investment management leader au sein du cabinet Deloitte.

Des travaux ont déjà eu lieu

Originaire de Neufchâteau, installé à Arlon, Vincent Gouverneur, rapporte encore Vers l’Avenir, nourrit une attache particulière avec le domaine du Pont d’Oye. Raison pour laquelle il a décidé d’y investir et de lui donner une nouvelle vie. 

272662.jpg

Vincent Gouverneur souhaite rester très discret quant à sa participation au renouveau du domaine du Pont d’Oye. (Photo: David Laurent/Archives)

Un investissement qui s’apparente plus à du mécénat, car le Pont d’Oye demande de lourds travaux en urgence. Certains ont déjà eu lieu sur le site, notamment en ce qui concerne la toiture du château et de ses deux tours, le remplacement de 50 châssis, le chauffage, l’évacuation des eaux usées et le décapage de la façade. Mais il reste des choses à faire, notamment en ce qui concerne la partie dite de la bibliothèque, touchée par la mérule.

Contacté par Paperjam, Vincent Gouverneur, qui a toujours été très discret – au même titre que le quatrième investisseur –, a indiqué qu’il n’entendait «pas faire de commentaire à ce propos». 

Une partie ouverte au public

La reprise du domaine du Pont d’Oye est en tout cas une bonne nouvelle pour celui-ci. Son état ne cessait d’inquiéter, et un nouvel hiver sans travaux aurait sans doute entraîné des dégâts irréversibles.

Le nouveau Pont d’Oye ne comprendra plus de restaurant, mais bien sept nouvelles chambres d’hôte modernes. Différentes salles seront toujours destinées à accueillir des événements, comme des conférences ou des banquets. Le premier repas de mariage est d’ailleurs attendu pour mai 2020.

À La Meuse Luxembourg, Diane et Philippe Matgen ont aussi expliqué leur souhait de laisser une partie du domaine accessible au public, notamment le lac inscrit en zone Natura 2000.