LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Culture

Mon quartier (1/6)

La Ville Haute par Fleur Thomas



Fleur Thomas, ambassadrice britannique au Luxembourg, dans le jardin de la résidence britannique. (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne)

Fleur Thomas, ambassadrice britannique au Luxembourg, dans le jardin de la résidence britannique. (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne)

L’ambassadrice britannique au Luxembourg, Fleur Thomas, qui est arrivée au Grand-Duché en avril, partage quelques-unes de ses découvertes préférées près de sa résidence qui surplombe la vallée de la Pétrusse.

La résidence officielle de l’ambassadrice Thomas et de son chat, Millie, est située sur le boulevard Franklin D. Roosevelt et accueille les ambassadeurs britanniques depuis les années 1950.

L’ambassadrice Fleur Thomas a raconté à Delano l’histoire de la maison, qui a été achetée par le gouvernement britannique en 1955 après avoir été une propriété privée. La maison a été construite vers la fin des années 1800 sur des terrains qui s’étaient libérés après le démantèlement de la forteresse et le départ de la garnison prussienne, suite au deuxième traité de Londres du 11 mai 1867. Aujourd’hui, elle contient également «de très belles peintures de la collection d’art du gouvernement », ajoute l’ambassadrice Thomas. «J’espère vraiment être en mesure de proposer des visites guidées plus tard dans l’année.»

Elle admet également: «J’ai beaucoup de chance, bien sûr, de vivre dans l’une des plus belles et des plus grandes maisons de la ville.» Et la plupart des visiteurs de la résidence ne peuvent s’empêcher de s’émerveiller également, car depuis le jardin et la terrasse de la résidence, avec ses vues imprenables sur la vallée de la Pétrusse, on aperçoit la tourelle emblématique du bâtiment Spuerkeess de la Banque et caisse d’épargne de l’État (BCEE), de l’autre côté du Pont Adolphe.

Au fil des ans, de nombreux invités ont profité de la vue lors des événements qui s’y sont déroulés, tels que les célébrations officielles de l’anniversaire de la reine Elizabeth II, ou lorsque la Chambre de commerce britannique a fêté son 25e anniversaire avec Jude Law , pour ne citer que quelques exemples.

«Le jardin est également un véritable atout de la maison, et je vois souvent des touristes passer la tête par-dessus le portail», explique l’ambassadrice Thomas.

Comme l’ambassadrice avait confié à Delano dès son arrivée qu’ elle était une amoureuse de la nature , il n’est pas surprenant qu’elle se soit attachée à attirer davantage d’animaux sauvages dans le jardin de la résidence depuis son arrivée. Des jardinières, des nichoirs et un système d’arrosage ont été installés, et «la nouvelle mangeoire pour écureuils a été un véritable succès pour les écureuils roux résidents».

Jusqu’à présent, dit-elle, ces efforts ont attiré un large éventail d’espèces, des lézards aux oiseaux comme les sittelles et les pics. «Je pense que l’augmentation de la biodiversité est importante, non seulement parce que le Royaume-Uni accueille l’importante conférence sur le changement climatique COP26 à Glasgow en novembre de cette année, mais aussi parce que j’ai toujours vécu à la campagne», déclare l’ambassadrice Thomas. «Je crois vraiment que cultiver ne serait-ce qu’un peu de verdure et encourager la vie sauvage est vraiment bon pour la santé mentale, tout en étant important pour la planète.»

Elle a pris plaisir à admirer la vue, à regarder les passants sur le pont, à écouter les oiseaux chanter et, plus généralement, à observer la nature qui l’entoure. Elle a parfois dégusté un verre de vin luxembourgeois, le Riesling Henri Ruppert, médaille d’or, faisant partie de ses dernières trouvailles.

Même si elle a profité de sa nouvelle résidence, elle a également fait quelques découvertes en chemin, reprises sur notre carte ci-dessous.