ENTREPRISES & STRATÉGIES — Architecture + Real Estate

Ces projets en bois déjà présents au Luxembourg (3/3)

Village d’Elmen



Le projet vise, à terme, la construction de 750 habitations abordables pour pouvoir accueillir 2.000 personnes. (Photo: Matic Zorman/Maison Moderne)

Le projet vise, à terme, la construction de 750 habitations abordables pour pouvoir accueillir 2.000 personnes. (Photo: Matic Zorman/Maison Moderne)

C’est un chantier colossal qu’a entrepris la Société nationale des habitations à bon marché (SNHBM) avec le village d’Elmen.

Lancé en trois phases distinctes, le projet vise, à terme, la construction de 750 habitations abordables pour pouvoir accueillir 2.000 personnes au sein de ce tout nouveau quartier situé entre Olm et Kehlen. À ce titre, le village d’Elmen se veut être une véritable référence dans le paysage de l’habitat abordable au Luxembourg. Le premier PAP correspond à la construction de 388 habitations en bois, pour créer le village central. «Il s’agit d’un projet important sur le plan de la quantité, mais aussi de la qualité», rappelle Guy Entringer, directeur de la SNHBM. Car, au-delà du caractère social, Elmen veut faire la part belle à la mobilité douce, aux espaces verts et aux services de proximité. «Nous avons construit les neuf maisons témoins et la première mise en vente a débuté cet été. L’engouement autour du projet est vraiment important puisque nous avons déjà reçu plusieurs centaines de candidatures, souligne Guy Entringer. Pourquoi avoir opté pour le bois? La raison initiale était de pouvoir construire plus rapidement, même si l’on sait que les travaux préparatoires d’une construction bois nécessitent plus de temps que pour un projet traditionnel. On est également conscient que le bois coûte plus cher, mais il nous permet d’obtenir le certificat LENOZ (Lëtzebuerger Nohaltegkeets-Zertifizéierung). En outre, je suis convaincu que les maisons en bois offrent un excellent confort.»

Le directeur de la SNHBM avoue tout de même être attentif à la suite du projet et notamment aux coûts induits par la construction bois. Le prix de la matière première a en effet explosé depuis quelques mois. «Il est capital de ne pas rater notre cible. On peut construire le meilleur des projets mais si notre clientèle éligible n’est plus capable de se l’offrir, cela n’a plus de sens. On va donc voir si cela reste possible de réaliser tout le projet en construction bois», avoue Guy Entringer.

Le village d’Elmen. (Photo: Matic Zorman/Maison Moderne)

Le village d’Elmen. (Photo: Matic Zorman/Maison Moderne)

Pour la fiche technique, tout a été réalisé par les soins de la Société nationale des habitations à bon marché. Ils ne jugeaient donc pas utile de le mentionner.

Cet article a été rédigé pour  l’édition magazine de Paperjam du mois d’août/septembre  parue le 15 juillet 2021.

Le contenu du magazine est produit en exclusivité pour le magazine, il est publié sur le site pour contribuer aux archives complètes de Paperjam.

Cliquez sur ce lien pour vous abonner au magazine.

Votre entreprise est membre du Paperjam Club? Vous pouvez demander un abonnement à votre nom. Dites-le-nous via  [email protected]