LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Sorties

Luxembourg secret (4/10)

La vie de château à Beaufort



Le château Renaissance de Beaufort est encore meublé et sa visite accompagnée. (Photo: www.beaufortcastles.com)

Le château Renaissance de Beaufort est encore meublé et sa visite accompagnée. (Photo: www.beaufortcastles.com)

Tout au long de l’été, la rédaction de Paperjam vous propose de découvrir des endroits insolites ou peu connus au Luxembourg. Aujourd’hui, partons à la découverte du château Renaissance de Beaufort, qui se visite tel que l’a laissé sa dernière occupante en 2012.

Beaufort est bien connu pour son château médiéval construit entre 1050 et 1650 dont les ruines imposantes se visitent librement et se retrouvent dans plusieurs circuits touristiques. Mais ce qui est moins connu, c’est qu’il y a un deuxième château à Beaufort, un château Renaissance qui a été habité jusqu’en 2012. Il est possible de le visiter, sur réservation, avec un guide.

On accède à ce deuxième château par une large porte en bois située au niveau supérieur des ruines et dont les guides ont la clé. Le château date du 17e siècle et a été érigé dans le style de la Renaissance française sous l’impulsion de Jean Baron de Beck, né en 1588. À l’exception de quelques éléments modifiés ou ajoutés, le château est resté en l’état.

Edmond Linckels est devenu propriétaire de l’ensemble en 1928, après plusieurs années d’inoccupation, et a veillé à la fois à ce que les ruines médiévales ne se dégradent pas et à préserver le «nouveau» château. Sa femme, Anne-Marie Linckels, en a été la dernière occupante. Décédée le 8 août 2012 à l’âge de 97 ans, et faute d’héritier, elle a légué les châteaux à l’État.

Un des salons du château encore meublé tel que l’a laissé la dernière propriétaire. (Photo: Paperjam)

1 / 11

Les pièces à vivre dégagent encore une atmosphère familiale et intime. (Photo: Paperjam)

2 / 11

Dans la salle à manger, la table est mise et n’attend plus que les invités. (Photo: Paperjam)

3 / 11

Les photos de la famille sont encore exposées. (Photo: Paperjam)

4 / 11

La chambre du fils de monsieur et madame Linckels, qui est décédé d’un cancer dans les années 1970. (Photo: Paperjam)

5 / 11

La chambre de madame Linckels. (Photo: Paperjam)

6 / 11

Le château se compose de plusieurs ailes organisées autour d’une cour. (Photo: Paperjam)

7 / 11

Un beau jardin potager et floral se déploie à l’arrière. (Photo: Paperjam)

8 / 11

L’arrière du château s’ouvre sur le jardin. (Photo: Paperjam)

9 / 11

D’anciens outils agricoles sont stockés dans les écuries. (Photo: Paperjam)

10 / 11

Les écuries sont encore en très bon état et ont servi pour des tournages de cinéma. (Photo: Paperjam)

11 / 11

Aujourd’hui, les visiteurs peuvent marcher dans les pas de l’ancienne maîtresse des lieux, découvrant les pièces telles qu’elle les avait meublées. Des différents salons aux chambres, jusqu’à la cuisine qui donne sur un beau jardin, tout se visite, à l’exception de la salle de bains de madame, qu’elle a souhaité garder privée.

Partout, les objets et le mobilier invitent à un voyage dans le temps: téléphone à cadran, lourdes sculptures en bois, livres reliés de cuir, salle à manger avec vaisselier, tableaux de famille… La maison est comme en suspens, et parfaitement entretenue. Ce respect des lieux, on le doit à Jacqueline Kuijpers, qui fut la gouvernante de Mme Linckels et qui vit au château depuis 1980.

Il est possible également de visiter les anciennes écuries et d’en apprendre un peu plus sur la fabrication de la liqueur de cassis Cassero fabriquée sur place et dont une petite dégustation est offerte à l’issue de la visite.

www.beaufortcastles.com