PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Banques

un rachat est évoqué

Degroof Petercam suscite des convoitises



234817.jpg

La banque privée Degroof Petercam pourrait changer de mains. (Photo: Nader Ghavami / Archives)

Des bruits de plus en plus insistants font état d’un rachat possible de Degroof Petercam, la première banque privée indépendante de Belgique, bien implantée aussi au Luxembourg. Belfius, ABN Amro et Pictet sont cités comme des acquéreurs potentiels.

Des changements sont-ils à venir au sein de l’actionnariat de la banque privée indépendante Degroof Petercam? Selon nos confrères de L’Écho, différentes sources avancent que la banque chercherait en tout cas activement un acheteur pour un stock d’actions pouvant aller jusqu’à 10% minimum.

Cette situation s’expliquerait par l’impossibilité, pour les petits actionnaires, de vendre leurs documents via un «guichet de liquidités», comme c’était le cas précédemment. Le régulateur ayant durci les règles en la matière, il n’est plus possible pour eux de liquider leurs actions.

Mais toujours selon le quotidien économique belge, un rachat total de la banque, implantée au Luxembourg depuis plus de 30 ans (fêtés en 2017) , ne serait pas à écarter. 

Des noms de repreneurs circulent

Plusieurs noms de repreneurs potentiels circulent. Il est question de Belfius qui a annoncé son intention de développer ses activités bancaires pour les entreprises et le private banking. Mais aussi d’ABN Amro qui dispose également d’une stratégie d’acquisitions et a mis récemment la main sur la branche belge de la banque privée de la Société Générale. La banque privée suisse Pictet, bien implantée au Luxembourg également, fait aussi partie des candidats évoqués.

Si le rachat reste hypothétique pour l’heure, ces bruits de coulisses font écho à la réelle convoitise dont Degroof Petercam fait l’objet. Fin 2017, la banque privée disposait de près de 55 milliards d’euros d’actifs sous gestion et avait bouclé l’année avec un bénéfice net de 86 millions d’euros.