POLITIQUE & INSTITUTIONS — Economie

Inflation au Luxembourg

Vers une indexation des salaires sous le sapin



Si le Statec s’attend au déclenchement de la tranche indiciaire à la fin de cette année, l’institut table aussi sur une hausse du prix des services induite par l’indexation en question. (Photo: EU/Mauro Bottaro)

Si le Statec s’attend au déclenchement de la tranche indiciaire à la fin de cette année, l’institut table aussi sur une hausse du prix des services induite par l’indexation en question. (Photo: EU/Mauro Bottaro)

Selon le Statec, l’évolution haussière des prix à la consommation pourrait conduire au déclenchement de l’indexation des salaires d’ici la fin de l’année, confirmant ainsi une prévision émise en mai dernier.

En juillet dernier, le taux annuel d’inflation s’est élevé à 2,3%, contre 2,2% un mois plus tôt, a calculé le Statec, ce mercredi. L’institut de statistiques a revu ses prévisions d’inflation pour l’année en cours à 2,2% (contre 2,0% précédemment), sous le poids d’une inflation sous-jacente légèrement plus vigoureuse à 1,4%.

Le déclenchement de la prochaine tranche indiciaire se profile donc pour le dernier trimestre de cette année, selon les trois scénarios du Statec. En mai, deux des trois scénarios tablaient sur une hausse des salaires à la fin de cette année .

Un effet soldes

Sans surprise, le mois de juillet a vu l’indice des prix à la consommation reculer de 0,4%, soldes d’été obligent. Les plus gros contributeurs à la baisse reflètent clairement la tendance, avec une chute de 11,8% du prix des vêtements et de 1,4% des articles d’ameublement, par exemple.

À l’inverse, le prix des transports s’est accru de 0,9% en un mois, influencé par les voyages (+7,9%) et surtout les billets d’avion (+21,3%). Les vacances d’été n’expliquent pas tout: le prix des produits pétroliers a poursuivi son ascension entamée trois mois plus tôt. En un an, les tarifs de l’or noir et de ses dérivés ont augmenté de 28,5%, souligne le Statec.

Mais qu’il s’agisse, pour les prochains mois, d’une hausse modérée ou marquée du prix du baril de brut, le Statec parvient à la même conclusion: une indexation des salaires se profile pour le dernier trimestre de cette année. Alors que la nouvelle devrait donner le sourire à de nombreux salariés, elle ne sera pas sans conséquence pour l’économie. Le Statec anticipe, à cet égard, un impact sur le prix de certains services, élément qui devrait contribuer à la hausse de l’inflation sous-jacente attendue à 1,7% l’an prochain, après 1,4% cette année.