POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Présidence du CSV

Vers une candidature unique de Claude Wiseler



La condition préalable au dépôt de la candidature officielle de Claude Wiseler est de parvenir à réunir une équipe qui «fonctionne bien» et qui ait le soutien de tous. (Photo: Matic Zorman/Maison Moderne/Archives)

La condition préalable au dépôt de la candidature officielle de Claude Wiseler est de parvenir à réunir une équipe qui «fonctionne bien» et qui ait le soutien de tous. (Photo: Matic Zorman/Maison Moderne/Archives)

En vue de sa candidature à la présidence du CSV, Claude Wiseler veut constituer une équipe qui bénéficie du soutien de tous au sein du parti. L’objectif est d’unifier. Le député devrait d’ailleurs être le seul candidat.

Il ne devrait y avoir qu’un seul candidat à la présidence du CSV: Claude Wiseler . La date butoir pour se présenter – le 12 avril – est désormais très proche, et aucun concurrent ne se dessine.

«Il est toujours possible qu’il y ait une autre candidature si un membre se décide», reconnaît Claude Wiseler. «Mais ce ne sera pas une configuration avec deux personnes bien connues qui s’affrontent», assure-t-il.

Le député a en tout cas travaillé pour éviter un tel scénario, qui pourrait mener à une guerre fratricide au sein du parti. Un tel conflit n’est plus envisageable après les déchirements autour de l’ancien président du CSVFrank Engel . «Personne ne souhaite cela», assure le député.

L’idée est donc désormais de rassembler à tout prix. La condition préalable au dépôt de sa candidature officielle est donc de parvenir à réunir une équipe qui «fonctionne bien» et qui ait le soutien de tous. Un objectif qui nécessite «beaucoup de temps, de travail, de dialogue et de patience», reconnaît le député.

Une nouvelle gouvernance

Mais cela est indispensable à la mise en place d’une «nouvelle gouvernance» du parti, que désire Claude Wiseler: «Je veux voir comment travailler avec le groupe parlementaire, afin que la prise de décision soit cohérente et ne repose pas sur une seule personne», détaille Claude Wiseler, en référence directe aux accusations d’individualisme formulées contre Frank Engel.

De programme, il n’en est pas question pour le moment. «Je ne veux pas présenter mon programme. Un programme est un travail d’équipe.» L’idée est de développer cinq ou six points principaux en vue du congrès du parti qui aura lieu le 24 avril.

À plus court terme, Claude Wiseler présentera son équipe, qui devrait être constituée d’ici jeudi. Mais l’organisation des prochains jours devrait s’avérer plus complexe que prévu pour le député: celui-ci vient d’être testé positif au Covid-19. Pour l’annonce officielle de candidature, il n’y aura donc pas de conférence de presse en présentiel.