POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Pandémie

18.000 doses pour lancer la vaccination des enfants



Après les enfants vulnérables, l’intégralité des 5-11 ans résidant au Luxembourg, à savoir 45.000 personnes, seront invités à se faire vacciner début 2022. (Photo: Shutterstock)

Après les enfants vulnérables, l’intégralité des 5-11 ans résidant au Luxembourg, à savoir 45.000 personnes, seront invités à se faire vacciner début 2022. (Photo: Shutterstock)

La vaccination des enfants âgés de 5 à 11 ans commence dès ce mardi 14 décembre. 9.000 enfants pourront être vaccinés avec la première livraison de vaccins, prévue dans les prochains jours. Les autres devront attendre 2022. 

Le Conseil supérieur de maladies infectieuses (CSMI) ayant donné son feu vert la semaine dernière, on savait que la vaccination des enfants âgés de 5 à 11 ans n’allait pas tarder. Invités du Paperjam + Delano Club, la semaine dernière, pour un webinar , Paulette Lenert (LSAP), la ministre de la Santé, et Jean-Claude Schmit , le directeur de la Santé, avaient ainsi expliqué que celle-ci pourrait débuter dès que «les vaccins seraient disponibles, dès la seconde moitié de décembre».

Un duo qui en a plus dit sur le sujet ce lundi, lors d’une conférence de presse tenue au ministère de la Santé, où ils étaient accompagnés de la pédiatre Isabel De La Fuente Garcia (CHL), experte auprès du CSMI.

On sait qu’avec une injection équivalente à un tiers de celle des adultes, un enfant produira autant d’anticorps que les personnes plus âgées avec une dose complète.»

Isabel De La Fuente Garcia,  pédiatre au CHL,  experte auprès du CSMI

Cette vaccination des 5-11 ans se déroulera en deux phases.

«Durant la première, ce sont tout d’abord les enfants vulnérables (la liste des différentes pathologies reprises est en ligne sur le site du ministère de la Santé, ndlr) ou ceux qui sont au contact de personnes qui le sont, qui pourront se faire vacciner» explique Isabel De La Fuente Garcia.

Les premiers vaccinés en 2021

La première phase ouverte ce mardi matin, les pédiatres peuvent inscrire leurs patients sur le site myguichet.lu. La vaccination proprement dite devrait, elle, commencer avant la fin de cette année 2021, les premiers flacons de vaccin étant attendus «probablement cette semaine» selon Isabel De La Fuente Garcia. «18.000 doses qui permettront de vacciner 9.000 enfants.» Soit beaucoup plus que la population des 5-11 ans considérés comme «vulnérables», cette dernière étant évaluée à moins de 1.000 enfants. «Par contre, nous en toucherons beaucoup plus avec la vaccination de ceux qui vivent au contact de personnes vulnérables.»

Une autre livraison de sérum arrivera en début d’année 2022 et permettra de lancer la deuxième phase: vacciner le reste d’une population des 5-11 ans évaluée, au total, à 45.000 personnes au Luxembourg.

Un vaccin Pfizer-BioNTech

Le vaccin utilisé pour les enfants, le seul autorisé au Luxembourg, est le Cominarty, une formulation pédiatrique développée par Pfizer-BioNTech. «Il s’agit d’un tiers de la dose du vaccin pour adultes. On sait qu’avec une telle injection, un enfant produira autant d’anticorps que les personnes plus âgées avec une dose complète», continue Isabel De La Fuente Garcia.

Beaucoup de parents, mais aussi les enfants eux-mêmes, demandent quand ils pourront être vaccinés contre le Covid.

Isabel De La Fuente Garcia,  pédiatre au CHL,  experte auprès du CSMI

Cette dernière a expliqué que, selon l’étude du fabricant du vaccin Pfizer-BioNTech réalisée auprès de 1.500 enfants et publiée dans un journal scientifique indépendant, il n’y a eu «aucun effet secondaire grave répertorié chez ces jeunes patients». «Quelques douleurs, oui. Parfois un peu de fièvre. C’est tout.»

Mais, histoire de rassurer les parents qui se tracassent davantage pour leur progéniture que pour eux-mêmes, il a donc été décidé d’attendre encore avant de lancer la vaccination des enfants en bonne santé. «De manière à avoir un peu plus de recul encore et à pouvoir observer ce qui se passe sur les millions d’enfants déjà vaccinés.»

Pour rappel, plus de cinq millions de jeunes Américains, par exemple, ont déjà reçu une dose et plus d’un million et demi font valoir un schéma vaccinal complet.

Plus de 70% des 12-18 sont vaccinés

Alors que les 12-18 ans affichent plus de 70% de vaccinés au Luxembourg, les autorités espèrent qu’il en sera au moins de même chez les 5-11 ans. «Beaucoup de parents, mais aussi les enfants eux-mêmes, demandent quand ils pourront être vaccinés contre le Covid», avançait ainsi la pédiatre, confessant aussi que le bénéfice direct de la vaccination des enfants était moindre que pour un adulte. «Mais nous avons quand même eu des enfants aux soins intensifs…», glisse-t-elle, tout en vantant les bénéfices indirects: diminution des risques de propagation et transmission du virus dans la communauté mais aussi la possibilité d’une scolarisation normale, sans interruption due à des quarantaines.

Quant à d’éventuelles craintes liées à la réaction de ceux qui manifestent – pas toujours pacifiquement – dans la rue ces dernières semaines… «Non, je n’en ai pas», explique Paulette Lenert. «J’ai confiance en la force de persuasion de nos experts. Beaucoup de parents sont inquiets aussi. On ne connaît pas, aujourd’hui, toutes les conséquences que le Covid-19 peut avoir sur les enfants. Ces derniers semblent tomber moins gravement malades. Mais quels effets pourrait avoir, par exemple, le ‘Covid long’ sur leur santé?»