POLITIQUE & INSTITUTIONS
JUSTICE

Revue de presse

Une saisie au Musée national d’Histoire et d’Art



217931.jpg

Des œuvres présentes dans les réserves du MNHA de Luxembourg ont été saisies «par équivalent d’avoirs». (Photo: MNHA)

L’opération a été menée à la demande des autorités belges dans le cadre d’une demande d’entraide judiciaire. Des œuvres, dont on sait peu de choses, ont été immobilisées.

Une perquisition judiciaire dans un musée, ce n’est pas banal. C’est ce qui est arrivé au Musée national d’Histoire et d’Art de Luxembourg, a révélé l’hebdomadaire Woxx. Cette opération est survenue le 14 février dernier et visait des œuvres déposées à Luxembourg à la fin des années 90. Aucune information n’a été donnée quant à la nature des œuvres ou à leur propriétaire, dont on ignore le nom et la nationalité.

Une demande venue de Belgique

Si la police luxembourgeoise est ainsi intervenue, c’est à la demande des autorités judiciaires belges dans le cadre «d’une demande d’entraide judiciaire internationale». Elle était justifiée par une «saisie par équivalent d’avoirs». Les œuvres concernées ont donc été immobilisées par la justice dans les réserves du musée, mettant leur propriétaire dans l’incapacité de les récupérer.

Les autorités se montrent très discrètes sur ce dossier. La Belgique est réputée, hélas, pour être une plaque tournante du trafic d’art international.