POLITIQUE & INSTITUTIONS — Justice

Enquête judiciaire

Un réseau de produits dopants qui passe par Luxembourg



231892.jpg

Dans le milieu du culturisme, une vaste fraude aux produits dopants passant par le Luxembourg a été démantelée en France. (Photo: Shutterstock)

La gendarmerie de Lyon vient de démanteler un vaste réseau de trafiquants de produits dopants ayant des ramifications au Luxembourg.

Au centre de cette affaire, on trouve Éric Favre, le fondateur des laboratoires Les Trois Chênes, spécialisés dans les produits pour culturistes. Il a été placé en examen le 9 avril pour trafic international de produits dopants dans le milieu du culturisme et placé en détention provisoire.

Son PDG, Hubert Jaricot, a également été placé en examen. Le Parquet de Lyon considère qu’il est au cœur d’un montage luxembourgeois permettant l’évasion fiscale. Deux holdings luxembourgeoises sont également visées par la police judiciaire française.

Vingt arrestations

Actuellement, une vingtaine de personnes ont été interpellées. Les arrestations ont eu lieu simultanément dans le Rhône, en région parisienne, à Nice, à Bordeaux, à Mulhouse, en Belgique et au Luxembourg.

L’affaire avait démarré par la saisie, en septembre 2016, d’un colis contenant des produits anabolisants en provenance de Thaïlande à l’aéroport de Roissy.

Après avoir remonté un réseau de revente dans le milieu du culturisme en France, les gendarmes de la section de recherches de Lyon et de l’Office central de lutte contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique ont aussi remonté la piste de deux holdings situées au Luxembourg. Mais personne au Parquet de Luxembourg n’a été en mesure de préciser le nom de ces holdings jusqu’à présent.

De son côté, le Parquet de Lyon a encore précisé que les perquisitions avaient permis de mettre la main sur une somme d’environ 134.000 euros en espèces et un stock de produits anabolisants.