ENTREPRISES & STRATÉGIES — Immobilier

ROMAIN POULLES (CEO – PROGROUP)

«Un éventail très varié d’activités et de formations»



234776.jpg

Romain Poulles: «Nous considérons comme essentielle la formation continue de notre personnel tant au niveau des ‘hard skills’ que des ‘soft skills’.» (Photo: Blitz Agency)

Le Paperjam Club accueille un nouveau membre: Progroup. Présentation en trois questions.

Pouvez-vous, en quelques mots, résumer l’activité de votre société?

Romain Poulles . – «Progroup est un bureau d’ingénieurs-conseils actif dans les secteurs de la construction, de l’urbanisme, du développement et de l’aménagement intérieur (commerces, bureaux, logements...).

Notre spécialité est le project management et la maîtrise d’œuvre générale (Generalplaner) avec comme principal objectif de comprendre parfaitement les attentes de nos clients afin de réaliser un projet en phase avec celles-ci.

Aussi pour bien comprendre nos clients, leurs valeurs, leurs visions, leurs objectifs et pour être capable de les traduire de manière efficace dans le projet, nous avons introduit l’idée de la phase ‘0’, phase préalable au travail de design ainsi qu’aux diverses études techniques.

Il s’avère que cette phase est primordiale, car elle permet de correctement orienter le projet dès le départ, ceci permettant de gagner de manière indéniable du temps et de l’énergie.

Nous intégrons de manière quasi systématique des notions ou des principes issus de la philosophie de l’économie circulaire à impacts positifs. Il nous importe peu de simplement réduire les impacts négatifs, de réduire les déchets ou la consommation d’énergie fossile dans nos projets.

Notre ambition est d’aider à concevoir et à transposer dans la réalité des projets qui placent l’être humain au centre de la réflexion.

Romain Poulles,  CEO de Progroup

Nous cherchons plutôt à identifier les parties prenantes des projets sur lesquelles nous pouvons générer des impacts positifs.

De manière transversale, notre ambition est d’aider à concevoir et à transposer dans la réalité des projets qui placent l’être humain au centre de la réflexion, qui mettent en œuvre des nouveaux modèles économiques et qui génèrent des impacts positifs mesurables. Notre approche est donc résolument systémique, holistique et participative.

L’objectif vers lequel nous tendons dans chacun de nos projets est l’amélioration du monde que nous occupons; plus particulièrement, en agissant sur le milieu bâti et par conséquent son environnement.

Vous venez de rejoindre le Paperjam Club. Quelles sont les raisons qui vous ont poussés à le faire?

«Nous considérons comme essentielle la formation continue de notre personnel tant au niveau des ‘hard skills’ que des ‘soft skills’.

Par ailleurs, notre approche systémique d’un projet implique d’être en contact régulier avec les autres parties prenantes telles que les futurs utilisateurs, les personnes assurant l’entretien et la maintenance, les divers experts participant à la conception, les fournisseurs de mobilier et d’énergie...

Aussi, il nous semble que le Paperjam Club est un outil permettant de nous aider dans ces aspects de nos métiers en offrant à la fois un éventail très varié d’activités, de formations et d’événements.

Qu’y recherchez-vous? Et que pensez-vous pouvoir proposer aux membres que vous allez y rencontrer?

«Ce que nous cherchons a été évoqué dans la question précédente. Toutefois, l’objectif recherché se trouve également ailleurs. Il est vrai que nous espérons pouvoir faire part de notre passion pour l’économie circulaire à impacts positifs.

Ce nouveau modèle économique est un changement de paradigme qui tôt ou tard impactera tout le système économique et donc aussi tous les membres du Club.

Comme chaque changement, on peut le subir ou s’y préparer ou encore en être acteur. Nous désirons donc informer tous les membres du Club à ce propos afin qu’ils puissent, s’ils le désirent, être acteurs de ce changement.

Pour ce faire, nous pouvons, en fonction des besoins identifiés, accompagner cette démarche en réalisant des séances de sensibilisation, voire de formation, adaptées aux différents acteurs intéressés.»