POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

Cyberattaques

L’UE sanctionne pour la première fois des hackers



Six hackers sont directement concernés par les sanctions prises. (Photo: Shutterstock)

Six hackers sont directement concernés par les sanctions prises. (Photo: Shutterstock)

Six personnes et trois entités responsables de diverses cyberattaques ou ayant participé à celles-ci ont subi les foudres du Conseil de l’Union européenne. C’est la première fois que des sanctions sont prises en ce domaine.

Après le tonnerre, la foudre. Le Conseil de l’Union européenne vient de prendre des sanctions à l’égard de six personnes et de trois entités responsables de diverses cyberattaques ou ayant participé à celles-ci. Sont notamment visées les attaques contre l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques, et celles connues sous le nom de WannaCry , NotPetya ou Operation Cloud Hopper.

Les sanctions prises sont des interdictions de pénétrer sur le territoire de l’Union européenne et un gel des avoirs. Il est également interdit à toute personne ou entité de l’UE de mettre des fonds à disposition des punis.

Les sanctions sont un des outils disponibles dans la boîte à outils cyberdiplomatique de l’UE. Le but est de s’en servir pour empêcher les actes de cybermalveillance. Adopté en mai 2019, le cadre des mesures a été récemment prorogé. C’est ici la première fois que des sanctions sont effectives.