POLITIQUE & INSTITUTIONS — Monde

Revue de presse

Trump marque quelques pas en Corée du Nord avec Kim 



Le président américain Donald Trump a rencontré ce dimanche le leader nord-coréen Kim Jong-Un dans la zone démilitarisée entre les deux Corées. Avant de franchir la frontière pour quelques pas en Corée du Nord.

«Merci d’avoir accepté l’invitation en dernière minute.» Donald Trump savourait son «coup» dimanche à 16h45 heure locale, 8h45 à Luxembourg.

En visite en Corée du Sud après avoir participé à la réunion du G20 au Japon, durant laquelle il n’a pas signé l’accord portant sur la préservation du climat, Donald Trump avait annoncé via Twitter son souhait de rencontrer Kim Jong-Un.

Objectif de la rencontre: relancer les discussions sur la «dénucléarisation» de la Corée du Nord.

Une invitation à laquelle Kim Jong-Un a répondu favorablement dimanche, à 6 h15, heure de Luxembourg.

Voici donc Donald Trump qui devient le premier président américain à franchir la frontière nord-coréenne. Les deux leaders se sont donné rendez-vous dans la zone démilitarisée entre les deux Corées, la DMZ, dans le village de Panmunjom où a été signé l’armistice en 1953.

Le président américain a foulé brièvement le sol de la Corée du Nord en compagnie de Kim Jong-Un. Les deux dirigeants ont ensuite pris la pose pour la postérité sur la ligne de démarcation entre les deux Corées.

Répondant spontanément à la presse aux côtés de Kim Jong-Un, Donald Trump lui a fait part de sa volonté de l’inviter à la Maison Blanche: «Cela se fera un jour ou l’autre.» Kim Jong-Un parle quant à lui d’un «grand jour pour le monde».

Après le départ de ce dernier, Donald Trump a ensuite tenu un point presse lors duquel il a indiqué que les négociations sur le dossier nucléaire reprendraient d’ici deux à trois semaines.

Il s’agit de la troisième rencontre entre les deux hommes après leur première historique à Singapour en juin 2018 et à Hanoï, au Vietnam, en février.