POLITIQUE & INSTITUTIONS — Monde

élection présidentielle américaine

Trump-Biden, un premier débat virulent



Les deux candidats septuagénaires se sont affrontés de manière virulente à 35 jours du scrutin. (Capture d’écran CNBC)

Les deux candidats septuagénaires se sont affrontés de manière virulente à 35 jours du scrutin. (Capture d’écran CNBC)

Des dizaines de millions d’Américains ont suivi mardi soir le débat sous haute tension entre les deux candidats à l’élection présidentielle.

À 35 jours de l’élection, c’est une passe d’armes particulièrement houleuse qu’ont présentée le président républicain Donald Trump et son adversaire démocrate Joe Biden, tous deux septuagénaires.

Ils se sont notamment opposés sur la gestion de l’épidémie de Covid-19, l’économie et l’intégrité de l’élection prévue le 3 novembre prochain. Les invectives et attaques personnelles ont émaillé un débat électrique. Le candidat démocrate a qualifié son rival de «pire président que les États-Unis aient jamais eu» et de «clown», lui intimant de «la fermer», tandis que son adversaire a lancé: «Il n’y a rien d’intelligent en vous.»

Habitué des gaffes, M. Biden a toutefois tenu le choc, laissant peu de prise à M. Trump. Et réussi à dérouler son propos face caméra, ignorant les piques et interruptions de son rival timidement rappelé à l’ordre par le journaliste Chris Wallace. Il s’est également engagé à accepter le résultat du scrutin, tandis que le républicain a esquivé la question, disant craindre des «fraudes» du fait du nombre élevé de votes par correspondance dus au Covid-19.

La candidate démocrate à la vice-présidence, Kamala Harris, a souligné la différence montrée entre les deux opposants.