POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

PROJETS À VENIR (3/10)

Une troisième extension pour la BEI



Un troisième bâtiment va accueillir les équipes de la BEI. (Illustration: BEI)

Un troisième bâtiment va accueillir les équipes de la BEI. (Illustration: BEI)

Dans le cadre des séries «Un été pas comme les autres», paperjam.lu présente chaque semaine un projet architectural à venir, que ce soit dans le domaine de l’immobilier de bureaux, du résidentiel, de l’urbanisme ou d’un équipement collectif. Aujourd’hui, focus sur un projet d’envergure: la troisième extension de la Banque européenne d’investissement.

La Banque européenne d’investissement (BEI) est en train de faire construire pour ses propres besoins un troisième bâtiment sur le plateau de Kirchberg.

Suite à un concours international, c’est l’équipe composée des architectes Mecanoo et des ingénieurs de BuroHappold Engineering qui a été nommée lauréate pour la conception. Ce sera le bureau IDOM qui réalisera les dessins d’exécution, et l’association momentanée Egis et InCA Ingénieurs Conseils se chargera du project management.

Le bâtiment d’environ 65.000m2 s’élèvera à côté du bâtiment Est de la BEI, entre le boulevard Konrad Adenauer et la zone verte du Val des Bons-Malades. Il sera composé d’une tour de 16 étages et d’un bâtiment bas de 4 (côté boulevard) à 6 niveaux (côté vallée), appelé le «podium», qui sera percé par trois patios à ciel ouvert. Au total, environ 1.500 postes de travail pourront être installés.

Ce bâtiment reflète une nouvelle approche pour la banque dans la gestion de son patrimoine. Cette construction est conçue pour être efficace, rationnelle et flexible, avec une recherche de sobriété et d’élégance. C’est pour cela qu’il s’agira d’un bâtiment «nearly zero energy», doté d’une certification Breeam Excellent, déjà obtenue pour la conception; le même niveau est visé pour la construction. Pour ce qui est de la suite, elle espère obtenir un Breeam Outstanding pour l’étape «in use».

Le nouvel ensemble de la BEI sera composé d’un bâtiment bas et d’une tour.  (Illustration: BEI)

1 / 3

Sur les toits, plus de 2.200m² de panneaux photovoltaïques seront installés. (Illustration: BEI)

2 / 3

Une tour de 16 étages surplombera la nouvelle construction. (Illustration: BEI)

3 / 3

«Plus de 2.200m² de panneaux photovoltaïques vont être installés sur notre bâtiment, par exemple, ce qui permettra de couvrir 25% de nos besoins en énergie», explique Sonia Hidalgo Bodega, directrice du département Bâtiments et logistique à la BEI. «Nous aurons aussi un vaste parking dédié à la mobilité douce, avec, dans un premier temps, 150 places de vélo, qui pourront être étendues à 300. Nous installerons aussi de nombreuses bornes de recharge pour voitures électriques, à hauteur de 25% des emplacements en premier lieu, mais nous avons prévu de pouvoir monter jusqu’à 100% des emplacements. Dans le bâtiment, les fenêtres seront équipées de triple vitrage, des capteurs analyseront le taux de CO2 et réguleront automatiquement la ventilation, entre autres. À plusieurs endroits, nous aurons des équipements qui nous permettront de gérer au mieux l’énergie nécessaire au fonctionnement du bâtiment.»

Récemment, un appel ouvert a été lancé pour le marché de la construction de ce futur bâtiment. Les offres doivent être remises pour le 11 septembre au plus tard. Par la suite, l’étude des offres sera lancée, et l’objectif annoncé par la BEI est de finaliser le contrat avant la fin de l’année, pour une signature en janvier.

Mais préalablement à la construction à proprement parler de ce nouvel ensemble immobilier, il faut finir de préparer le terrain. Pour cela, des travaux d’excavation ont déjà été réalisés. Une rampe de parking devra être déplacée.

Par la suite, les travaux devraient démarrer au premier trimestre 2021 et sont envisagés pour une période de 36 mois. La livraison est attendue pour début 2024, avec un déménagement en juin 2024.