LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Foodzilla

gastronomie allemande

Trois étoiles partent en fumée dans la Forêt-Noire



L’hôtel Traube Tonbach et son restaurant Schwarzwaldstube ont été détruits par les flammes ce week-end (Photo:  Schwarzwälder Bote  / Capture d’écran)

L’hôtel Traube Tonbach et son restaurant Schwarzwaldstube ont été détruits par les flammes ce week-end (Photo:  Schwarzwälder Bote  / Capture d’écran)

Ce week-end, un des meilleurs restaurants d’Allemagne a été ravagé par les flammes. Le Schwarzwaldstube était le fief du chef star Harald Wohlfahrt, triplement étoilé au guide Michelin.

Il est peu dire que la haute gastronomie allemande est en deuil: dans la nuit de samedi à dimanche, au cœur de la Forêt-Noire, c’est un de ses établissements les plus réputés qui est parti en fumée suite à un spectaculaire incendie qui aurait mobilisé près de 150 pompiers.

Le restaurant Schwarzwaldstube, situé au sein de l’hôtel Traube Tonbach dans le très réputé village de Baiersbronn, affichait jusque-là trois étoiles au Michelin grâce à son chef emblématique de toute une génération de grands chefs allemands, Harald Wohlfahrt. Ce dernier a en effet formé des dizaines d’étoiles dans son pays, dont plus de la moitié des «trois étoiles» actuelles, à l’instar de Christian Bau, élu Meilleur chef allemand Gault&Millau en 2017 et chef du  Victor’s Fine Dining  situé à Perl-Nennig, juste de l’autre côté de la frontière luxembourgeoise.

La Forêt-Noire – et plus spécifiquement Baiersbronn – est une destination très prisée des Luxembourgeois grâce à ses hôtels de luxe au charme germanique authentique, comme le Traube Tonbach jusque-là, ou encore le Bareiss tout proche, à ses thermes et à sa concentration en excellents restaurants, comme en atteste le chef de l’ Apdikt  (Steinfort) Mathieu Van Wetteren, lui aussi passé par les cuisines de Wohlfahrt: «Il y a un nombre d’étoiles impressionnant dans la région, et les Luxembourgeois en sont très friands. On y déguste en général une cuisine de haut vol, inspirée en grande partie par Harald Wohlfahrt et donc par la grande gastronomie française, un peu classique mais exécutée à la perfection, avec des goûts hallucinants, à la Paul Bocuse. Ce qui arrive au chef Wohlfahrt est très triste.»

Le chef luxembourgeois Mathieu Van Wetteren est lui aussi passé par les cuisines de Harald Wohlfahrt. Maison Moderne

Selon la police et les médias allemands, le restaurant et l’hôtel seraient complètement détruits, et les risques d’effondrement encore importants, tandis que l’hôtel s’estime heureux, sur sa page, «qu’aucun client ni collaborateur n’ait été blessé dans l’incendie».