POLITIQUE & INSTITUTIONS — Justice

Reprise de Paul Wagner par Encevo

Le tribunal administratif rejette la plainte de la FDA



La société mère du fournisseur d’énergie Enovos, Encevo, avait repris la société Paul Wagner en 2018. (Photo: Matic Zorman/Maison Moderne)

La société mère du fournisseur d’énergie Enovos, Encevo, avait repris la société Paul Wagner en 2018. (Photo: Matic Zorman/Maison Moderne)

Le rachat de Paul Wagner par Encevo ne constituerait pas un abus de position dominante, selon le tribunal administratif, qui confirme la décision du Conseil de la concurrence. Et contredit l’avis de la Fédération des artisans.

L’affaire a déjà quelques années. En 2018, la Fédération des artisans (FDA)  pointait du doigt le rachat de l’entreprise d’équipement du bâtiment Paul Wagner SA par le fournisseur d’énergie et gestionnaire de réseaux Encevo. Selon elle, l’opération comportait «des risques sérieux que ces sociétés adoptent plusieurs comportements abusifs menant à une restriction de concurrence» en matière d’utilisation de bases de données, d’offres liées, de publicités croisées ou de marchés publics. Elle avait donc déposé une plainte le 5 novembre 2018. À laquelle s’est opposé le Conseil de la concurrence dans sa décision du 15 mars 2019 , considérant notamment que les deux sociétés «ne se trouvaient pas en position de concurrence» avant cette acquisition.

Trois mois plus tard, la Fédération, non satisfaite, avait introduit un recours devant le tribunal administratif contre cette décision. Il vient finalement de trancher, confirmant l’avis du Conseil de la concurrence. Le jugement a été rendu le 25 janvier 2021.