LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Habitat

MA RÉNOVATION DE MAISON (8/10)

Transformer une maison délabrée avec un budget serré



Une mère célibataire active a rénové cette maison de ville à Dudelange entre octobre 2019 et septembre 2020. (Photo: DR)

Une mère célibataire active a rénové cette maison de ville à Dudelange entre octobre 2019 et septembre 2020. (Photo: DR)

Cet été, Delano propose à ses lecteurs de partager «Ma rénovation de maison», un projet qui pourrait inspirer d’autres personnes. Aujourd’hui, une maman célibataire qui travaille (qui n’a pas souhaité que son nom soit publié) raconte comment elle a complètement vidé et rénové une maison de ville à Dudelange avec un budget serré.

Aperçu du projet

Nom: Anonyme.

Profession: Mère célibataire avec trois enfants, employée dans le secteur financier.

Location: Dudelange.

Quand avez-vous commencé votre projet de rénovation et combien de temps cela a-t-il pris?

«Le compromis de vente a été signé fin juillet 2019, l’acte de vente mi-octobre, la rénovation a ensuite démarré directement le 15 octobre; le déménagement a eu lieu fin avril (durant le premier confinement). La finalisation de la rénovation extérieure s’est déroulée fin septembre 2020.

Pourquoi avez-vous commencé ce projet et que vouliez-vous accomplir avec cette rénovation?

«Je louais un appartement et, fin 2018, mon propriétaire a décidé de le vendre en me donnant heureusement un préavis d’un an. Le prix de l’appartement n’était pas abordable pour moi.

En tant que mère célibataire avec un petit budget, j’ai envisagé différentes options:

- la location d’un autre appartement avec minimum trois pièces; mais mes demandes ont toujours été refusées en raison de mon statut de célibataire apparaissant sur le contrat, et ce en dépit de la preuve que j’honorais mon loyer (2.000€) depuis plusieurs années;

- j’ai aussi essayé d’acheter, lors du délai de préavis, un appartement ou une maison avec la SNHBM ou le Fonds du logement puisque j’étais éligible, mais les listes d’attente sont trop longues et il n’y avait pas assez de projets ouverts;

- puis, en 2019, s’est présentée la seule opportunité que j’ai trouvée de rester au Luxembourg, où sont nés mes enfants et où j’habitais depuis près de 20 ans, et d’avoir une maison de quatre pièces. Cette «opportunité», c’était d’acheter une maison délabrée et d’essayer de la rénover au maximum avec un budget minimum.

Décrivez brièvement le travail que vous avez entrepris.

«Je n’ai gardé que les murs! Les travaux de rénovation que j’ai effectués sont: une installation électrique entièrement nouvelle; un nouveau système de chauffage totalement inexistant; l’installation d’une nouvelle salle de bain; une nouvelle toiture avec isolation (y compris l’enlèvement des tuiles Eternit existantes); de nouvelles fenêtres, y compris l’installation de fenêtres Velux et la création d’une porte-fenêtre; une nouvelle répartition des pièces en cassant et en construisant des murs; la rénovation de tous les murs et plafonds; de nouveaux plâtre et peinture; une nouvelle dalle partielle et de nouveaux planchers partout; la rénovation de la façade extérieure avec isolation; la rénovation de la cour avec nouveau drainage et étanchéité; le changement des tuyaux et égouts; et l’installation d’une nouvelle cuisine.

Budget?

«100.000€ au total, sans architecte, en tant que ‘chef de projet’ autoproclamée. La maison fait environ 140 mètres carrés.

Avant (Photo: DR)

1 / 2

Après (Photo: DR)

2 / 2

Maintenant que le travail est terminé, de quoi êtes-vous le plus satisfaite?

«Je dirais d’avoir pu faire face au délai de six mois accordé par le report de crédit pour tout rénover avant d’emménager (le premier confinement inclus dans cette période a permis un report de crédit prolongé de deux mois). Et d’avoir effectué toutes les rénovations, et plus que prévu, avant d’habiter dans la maison (nul besoin de vivre dans les cartons et la poussière), tout en restant dans mon petit budget.

J’ai pu détecter les entreprises vraiment malhonnêtes quant aux prix demandés.

J’ai identifié les points faibles de la maison et orienté la rénovation pour les corriger selon les points prioritaires avant la rénovation de la maison elle-même (manque de luminosité, manque d’isolation, humidité dans l’annexe).

La maison au commencement des travaux. (Photo: DR)

1 / 3

Le dernier étage de la maison après les travaux de rénovation, qui comprenaient l’installation de fenêtres Velux. (Photo: DR)

2 / 3

Le dernier étage de la maison après les travaux de rénovation, qui comprenaient l’installation de fenêtres Velux. (Photo: DR)

3 / 3

En repensant au projet, que feriez-vous différemment maintenant?

«D’abord, peut-être démolir la maison et la reconstruire au lieu de la rénover, si j’avais le temps et le budget. J’aurais aimé utiliser plus de produits verts pour la rénovation, mais les critères imposés par le gouvernement et l’augmentation des devis en demandant d’appliquer ces critères par les entreprises n’étaient pas envisageables pour un petit budget. Les entreprises augmentent les estimations pour obtenir elles-mêmes les incitations publiques.

Quel est votre conseil pour les propriétaires qui commencent à planifier leur propre projet de rénovation?

«Posez plus de questions et demandez plus de recommandations sur des pages comme le groupe Facebook ‘Construction and Renovation in Luxembourg’. Je regrette de ne pas avoir trouvé de liste via l’Union luxembourgeoise des consommateurs dénonçant  les entreprises à éviter.

Essayez de trouver une ‘liste de contrôle’ pour tous les types de travail en fonction des réglementations locales; ce qui ne peut pas être fait et ce qui doit l’être. Par exemple: j’ai dû refaire le toit de mon annexe, car le couvreur a posé des tuiles; or, cela était interdit en raison de la pente du toit, et j’ai dû les remplacer par du zinc afin de pouvoir être assurée.»

Cet article a été écrit pour  Delano , traduit et édité pour Paperjam.