POLITIQUE & INSTITUTIONS — Monde

Pandémie

Le traitement d’AstraZeneca contre le Covid est un échec



Le traitement d’AstraZeneca était entré dans la phase 3 des tests. Mais ceux-ci ont révélé que les résultats obtenus étaient peu significatifs. (Photo: Shutterstock)

Le traitement d’AstraZeneca était entré dans la phase 3 des tests. Mais ceux-ci ont révélé que les résultats obtenus étaient peu significatifs. (Photo: Shutterstock)

La firme AstraZeneca a confirmé mercredi que son traitement en cours de développement contre le Covid-19 est un échec. Différents autres essais vont se poursuivre.

C’est une mauvaise nouvelle: la firme pharmaceutique AstraZeneca a confirmé, mercredi, que son traitement contre le Covid-19 est un échec. Il n’a en tout cas pas suffisamment démontré son efficacité sur les personnes exposées au virus. «L’essai n’a pas atteint le critère principal de prévention post-exposition du Covid-19 symptomatique avec l’AZD7442 par rapport au placebo», peut-on lire dans le communiqué.

Le risque de développer un Covid symptomatique avec l’AZD7442 n’était que de 33% inférieur au placebo. 

Le traitement en était à la phase 3 de développement, soit les tests cliniques de grande ampleur.

Tout n’est cependant pas perdu, puisqu’il semble que le traitement testé diminue de 92% le risque de développer un Covid symptomatique chez les personnes jamais infectées. Ce qui fera l’objet de nouveaux essais pour confirmation. Ces résultats, tout comme ceux de Tackle, le traitement qu’AstraZeneca teste dans le cadre «de la prévention de la maladie plus sévère», devront servir afin de «comprendre le rôle potentiel de l’AZD7442 dans la protection contre le Covid-19».

L’ambition de développer un traitement contre la maladie reste une priorité, car «il existe toujours un besoin important d’options de prévention et de traitement pour certaines populations, notamment celles qui ne peuvent pas être vaccinées ou celles qui peuvent avoir une réponse inadéquate à la vaccination», explique le responsable des essais pour AstraZeneca.

Pour rappel, la Commission européenne a décidé d’investir 100 millions d’euros dans la recherche de traitements . L’espoir est de pouvoir en autoriser de trois à cinq d’ici à la fin de cette année.