ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Fintech

Trade Republic lève 900 millions d’euros



Trade Republic est une application qui permet d’acheter des actions et des obligations sans avoir à passer par une banque traditionnelle ni à s’acquitter des frais de gestion de ce portefeuille d’épargne. (Photo: Shutterstock)

Trade Republic est une application qui permet d’acheter des actions et des obligations sans avoir à passer par une banque traditionnelle ni à s’acquitter des frais de gestion de ce portefeuille d’épargne. (Photo: Shutterstock)

La fintech allemande Trade Republic, solution d’épargne personnelle via des actions et des obligations, a annoncé avoir levé 900 millions d’euros pour doper sa croissance. Et pense toujours à offrir ses services au Luxembourg.

«50% des clients de Trade Republic, soit plus de 500.000 personnes, n’avaient jamais investi dans une action ou un ETF auparavant. Nous leur donnons les moyens de commencer à investir pour préparer leur avenir, ce que les grandes banques ne leur permettent plus depuis bien trop longtemps avec leurs frais élevés et leurs produits financiers trop complexes», explique Thomas Pischke, cofondateur de Trade Republic. «Avec plus de 6 milliards d’euros d’actifs clients, nous sommes devenus le principal partenaire de nos clients pour la gestion de leur épargne.»

Dans un communiqué, la fintech berlinoise a annoncé une levée de fonds de 900 millions d’euros menée par Sequoia, aux côtés de TCV et Thrive Capital et de ses investisseurs historiques Accel, Founders Fund, Creandum et Project A, ce qui la valorise à plus de 5 milliards d’euros.

Au cœur de l’offre de Trade Republic, on retrouve les plans d’investissement programmé qui permettent aux épargnants d’investir de manière régulière, automatique et sans frais. La fintech est déjà le leader en Allemagne sur ce type de plans d’investissement à long terme, elle a lancé ses activités en France en début d’année et indique en catimini avoir pour projet un lancement au Luxembourg sans donner davantage de précisions.

En plus d’une tarification forfaitaire d’un euro par ordre ponctuel sur actions et ETF, Trade Republic a récemment ajouté à son offre d’investissement les cryptomonnaies, diversifiant encore un peu plus les solutions offertes à ses clients pour adapter leur épargne à la nouvelle donne macroéconomique.

Cet article est issu de la newsletter hebdomadaire Paperjam Trendin’, à laquelle vous pouvez vous abonner  en cliquant ici .