ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Contre les intermédiaires

Tradavenue, boulevard de l’efficacité immobilière?



Marc Theisen et Fabienne Fontaine, à l’occasion de la présentation de Tradavenue, une nouvelle plate-forme immobilière.  (Photo: Tradavenue)

Marc Theisen et Fabienne Fontaine, à l’occasion de la présentation de Tradavenue, une nouvelle plate-forme immobilière. (Photo: Tradavenue)

La société Drei a présenté jeudi matin une nouvelle plate-forme immobilière. Particularité: Tradavenue utilise la technologie pour mettre directement en contact les vendeurs de terrains et de biens avec des acheteurs «crédibles» afin d’éviter les intermédiaires qui font flamber la facture.

Prenez un agent immobilier, Fabienne Fontaine, un avocat et ancien président du Comité olympique et sportif luxembourgeois, Marc Theisen, et le CEO de l’agence de communication Vous et fondateur de Médecins du monde,  André Hesse . Secouez pendant 18 mois, et vous obtiendrez (peut-être) « Tradavenue ».

Cette nouvelle plate-forme immobilière, autoproclamée «The place for big trades», promet de mettre en relation des vendeurs de terrains ou de biens et des acheteurs sérieux.

Les premiers devront s’inscrire et mettre en ligne, dans un univers sécurisé, les caractéristiques techniques et précises de leur bien. Fini le «vend terrain près de Koerich, 10 mios à négocier».

Demande de mise en relation

Les seconds devront s’inscrire aussi et fournir un document qui prouve jusqu’où peut aller leur engagement financier. Ce qui remplace l’actuelle clause des compromis de vente qui soumet la finalisation de la vente à l’accord d’une banque quand le bien n’est pas payé rubis sur l’ongle.

L’acheteur ne verra que les biens qui correspondent à son budget. Il transmettra à la plate-forme une demande de mise en relation avec le vendeur. Si celui-ci accepte, l’acheteur devra s’acquitter de frais de mise en relation, de 0,05% jusqu’à 10 millions d’euros et de 0,02% supplémentaires à partir de 10 millions d’euros.

Soit nettement moins que le système actuel, assurent les promoteurs de la plate-forme dans leur communication officielle, qui l’estiment à 3% du prix de vente. Dans le cas de la vente d’un bien à 2 millions d’euros, les frais de mise en relation se monteraient à 1.000 euros avec Tradavenue contre 60.000 euros sur cette base de calcul.

Cotisation gratuite

Sauf que ceux qui veulent s’inscrire sur cette plate-forme devront s’acquitter au préalable d’une cotisation annuelle de 5.500 euros pour les vendeurs, montant qui descendra à 1.500 euros pour une personne parrainée par un membre, et de 2.500 euros pour un acheteur. Un acheteur parrainé permettrait à son parrain de bénéficier de 500 euros de ristourne sur sa cotisation.

Les droits d’entrée, précise le communiqué, servent aux vérifications des identités, des statuts ou des obligations liées à l’origine des fonds, à celles liées aux titres de propriété des biens, aux situations des biens fonciers, aux autorisations reçues ou en cours et à celles des documents administratifs.

À l’occasion du lancement, les cotisations passent à zéro pendant un an. La plate-forme vise une taille critique d’une centaine de biens comme signe que son idée aura fonctionné.