ENTREPRISES & STRATÉGIES — Immobilier

Les prix de l’immobilier (2/5)

L’appartement neuf est rare et cher au Luxembourg



Les nouveaux appartements restent hors de prix malgré une légère hausse de la production. (Photo: Romain Gamba / Maison Moderne)

Les nouveaux appartements restent hors de prix malgré une légère hausse de la production. (Photo: Romain Gamba / Maison Moderne)

Cette semaine, Paperjam décline une série d’analyses du marché immobilier au Luxembourg. Julien Licheron, chercheur au département Développement urbain et mobilité au Liser, s’intéresse dans ce deuxième volet au prix des appartements neufs.

Pour la vente d’appartements neufs, il n’est pas très étonnant de voir la capitale perdre sa première place au profit d’une commune comme Bertrange, où le prix moyen au mètre carré a dépassé le seuil symbolique de 10.000 euros. Ce qui n’est pas encore le cas de Luxembourg-ville. Mais la couronne de communes entourant la capitale reste, sur ce segment aussi, de loin la plus chère. Les prix décroissent assez fortement en s’éloignant un peu de cette zone.

À noter toutefois que si l’on trouve une ville comme Differdange parmi les moins chères, ce n’est pas sur le total des 102 communes que compte le pays, mais en tenant compte de la cinquantaine d’entités relativement urbaines qui accueillent des projets de nouveaux appartements neufs. En prenant les quelques communes les plus chères – Bertrange, Strassen, Luxembourg-ville, Hesperange – et quelques villes du sud comme Esch-sur-Alzette, Sanem, Pétange, Differdange et Dudelange, on rassemble déjà 60% de ce marché.

Le segment du neuf reste soumis à la rareté de biens, ce qui le rend très cher. Toutefois, depuis 2014-2015, on observe une hausse tendancielle de la production de logements. Il n’y a pas nécessairement plus de projets qu’avant, mais ils sont de plus grande taille, ce qui permet d’augmenter l’offre.