POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Covid-19

60,4% du personnel des maisons de soins est vacciné



Lorsque la campagne de vaccination contre le Covid-19 a débuté fin décembre, priorité a été donnée au personnel de santé. (Photo: Nader Ghavami/Archives)

Lorsque la campagne de vaccination contre le Covid-19 a débuté fin décembre, priorité a été donnée au personnel de santé. (Photo: Nader Ghavami/Archives)

Selon les derniers chiffres communiqués par le ministère de la Santé, les professionnels de santé sont vaccinés à 71,4% dans les hôpitaux et 60,4% dans les maisons de soins. Ce dernier chiffre étant à nuancer, selon le président de la Copas, Marc Fischbach.

En première ligne depuis le début de la pandémie de Covid-19, les soignants ont été également les premiers à pouvoir être vaccinés fin décembre . Aujourd’hui pourtant, et après plusieurs semaines de campagne de vaccination, tous les professionnels de santé – travaillant dans les hôpitaux ou maisons de soins – ne sont pas vaccinés.

Selon les derniers chiffres communiqués par le ministère de la Santé en date du 19 juin, le pourcentage de personnes vaccinées parmi les professionnels de santé au sein des hôpitaux est de 71,4%, et il est de 60,4% au sein des maisons de soins/Cipa. «Cette statistique n’est pour autant pas tout à fait fiable», nuance de son côté Marc Fischbach, président de la Copas (confédération regroupant la quasi-totalité des maisons de soins au Luxembourg).

Des tests antigéniques pour les non-vaccinés

«Ce chiffre inclut tout le personnel des maisons de soins, qu’il soit administratif ou soignant. Or ce sont ces derniers qui sont en contact permanent avec les malades et auprès de qui la vaccination est fortement recommandée.» Et le président de la Copas d’ajouter que «certains salariés frontaliers des maisons de soins se sont également fait vacciner dans leur pays de résidence et ne sont donc pas pris en compte dans les statistiques du ministère de la Santé. Nous ne pouvons pas, de notre côté, demander aux salariés s’ils ont été vaccinés ou non, car cela relève des données personnelles.»

Marc Fischbach estime donc que le nombre de professionnels de santé vaccinés au sein des maisons de soins est plus élevé que le chiffre officiel du ministère. «Dans un certain nombre d’établissements, le taux de vaccination est même supérieur à 80%», avance-t-il. Et si l’Italie a fait le choix d’imposer la vaccination aux soignants et aux pharmaciens dès le mois d’avril, alors que 85% d’entre eux avaient déjà été vaccinés, avec des menaces de congés sans solde voire des mesures de licenciement pour les réfractaires, une telle décision n’a pas été prise au Luxembourg. «Mais le personnel non vacciné doit réaliser un test antigénique rapide certifié tous les deux jours, et sur ce point-là, nous ne rencontrons aucun refus.»

Marc Fischbach précise également que du côté des résidents, «nous atteignons un pourcentage de vaccination de l’ordre de 92% et depuis plusieurs semaines, la situation s’est nettement améliorée dans nos établissements». Comment expliquer, dès lors, que certains soignants, confrontés aux conséquences du Covid-19 sur la population vulnérable que représentent les personnes âgées, refusent d’être vaccinés? «Les réticences viennent notamment des nombreuses informations diffusées à propos des effets secondaires, et c’est un sujet sur lequel les soignants sont très sensibles.»