LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Foodzilla

Avant le Black Friday

Thanksgiving, qu’est-ce que c’est?



On entend peu parler de cette célébration américaine en Europe, hormis via des films et séries, comme, ici, Friends, qui compte quelques épisodes axés sur Thanksgiving. (Photo: NBC)

On entend peu parler de cette célébration américaine en Europe, hormis via des films et séries, comme, ici, Friends, qui compte quelques épisodes axés sur Thanksgiving. (Photo: NBC)

Si le Black Friday américain s’est imposé dans nos agendas, c’est moins le cas de Thanksgiving, une célébration pourtant à l’origine – bien malgré elle – de ce vendredi d’actions promotionnelles dans les magasins.

Les actions et autres promotions estampillées «Black Friday» fleurissent depuis quelques jours déjà sur les vitrines des commerces et dans nos boîtes mail. Cette journée d’action est traditionnellement le coup d’envoi de la course aux achats de Noël aux États-Unis, pays dont elle est originaire.

Mais le Black Friday est aussi et avant tout le lendemain de Thanksgiving, cette célébration dont on entend peu parler en Europe, hormis dans les films et les séries américains. Le quatrième jeudi de novembre est un jour férié au pays de l’oncle Sam, et puisque les écoles sont fermées du mercredi au vendredi de cette semaine particulière, nombreux sont les salariés à faire le pont et à s’offrir un long week-end.

Aux origines du Nouveau Monde

Cette fête trouve son origine dans l’histoire des États-Unis et la création de la colonie de Plymouth par des dissidents anglais. Les débuts de leur colonisation du Nouveau Monde, en 1620, ont été pour le moins difficiles, vu que la moitié de ces Pères pèlerins sont morts du scorbut. L’histoire veut qu’une tribu autochtone serait venue à la rescousse des colons en leur offrant de la nourriture et en leur apprenant à cultiver, chasser et à pêcher.

Pour célébrer les premières récoltes l’année suivante, les colons ont convié la tribu à partager un repas et décrété trois jours d’action de grâce. La tradition est née et s’est institutionnalisée au fil du temps avec le premier Thanksgiving décrété par une administration publique en 1671, par le Congrès en 1777, puis par le premier président américain, George Washington, en 1789.

Aujourd’hui, Thanksgiving figure parmi les jours fériés laïques du calendrier américain et se caractérise par un grand repas de famille qui commence généralement à la mi-journée.

Adaptations luxembourgeoises

«Pour moi, c’est une journée consacrée à la famille, aux amis et à la reconnaissance pour tout ce que vous avez fait dans votre vie», explique Kara Lammi, expatriée américaine au Luxembourg. «Vous vous réunissez, regardez la parade Thanksgiving de Macy’s, regardez le football (américain), mangez beaucoup et rendez grâce pour les bénédictions de votre vie.»

«Il n’y a pas de cadeaux: c’est vraiment un moment entre amis et en famille. Il n’y a pas de pression, il faut juste apprécier un bon moment ensemble», explique un autre expatrié, Nicholas Nesson.

Le fait d’être au Luxembourg, et non pas aux États-Unis, pousse à quelques adaptations: beaucoup de foyers célèbrent Thanksgiving le week-end précédant ou suivant le jour J.

C’est le cas de Brandy Bishop, qui a déjà partagé la dinde avec une autre famille et quelques amis le week-end dernier, en anticipation des restrictions de rassemblement dans le cadre de la crise sanitaire, mais aussi parce que son mari travaille jeudi et son fils a école.

Le menu de Thanksgiving

Impossible d’y échapper: la dinde farcie est le mets incontournable de Thanksgiving. Sa présence à table serait liée au fait que les colons ont découvert cette volaille lors de leur arrivée dans le Nouveau Monde.

À côté de cette volaille, une table de Thanksgiving regorge de différents plats, comme de la farce, de la sauce – notamment aux airelles –, de la purée de pommes de terre, des patates douces avec une sauce au marshmallow, une préparation à base de butternut, mais aussi de la salade, du maïs et quelques légumes en accompagnement.

Enfin, le dessert est traditionnellement marqué par la tarte à la citrouille («pumpkin pie»), mais aussi une tarte aux pommes, sans oublier un cheese-cake.

Inutile de préciser qu’une bonne nuit de sommeil s’impose ensuite pour digérer le tout, et profiter du long week-end pour débuter ses achats de fin d’année lors du Black Friday.