LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Foodzilla

tradition

Thanksgiving, une fête plutôt discrète au Luxembourg



La dinde est la pièce maîtresse du repas de Thanksgiving. (Photo: Shutterstock)

La dinde est la pièce maîtresse du repas de Thanksgiving. (Photo: Shutterstock)

La dinde de Noël se fait-elle devancer par celle de Thanksgiving? Pas encore, mais le marché luxembourgeois de la grande distribution tente tout de même de répondre à la demande des expatriés américains.

Le Black Friday s’exporte sans souci ces dernières années, mais Thanksgiving se cantonne pour l’heure à la communauté américaine du Luxembourg. Covid-19 ou pas, l’heure est à la réunion et au partage d’un gargantuesque dîner en ce quatrième jeudi de novembre .

La dinde, version XL, voire XXL

Au menu, on retrouve l’incontournable dinde farcie. Sa présence à table serait liée au fait que les colons ont découvert cette volaille lors de leur arrivée dans le Nouveau Monde.

Elle peut être rôtie, mais aussi parfois frite – surtout dans le sud des États-Unis –, auquel cas il faut alors prévoir un conteneur suffisamment large pour accueillir la volaille et la quantité d’huile nécessaire à sa cuisson.

Autre variante originale: le Turducken, véritable poupée russe de la cuisine nord-américaine, puisqu’il s’agit d’une dinde farcie d’un canard, lui-même farci d’un poulet. À noter que le canard et le poulet sont désossés.

«C’est plus difficile de trouver une grosse dinde ici», souligne Kara Lammi, expatriée américaine au Luxembourg, au sujet des préparatifs du repas, sans compter le prix, sensiblement plus élevé. «Une année, j’ai trouvé une dinde de 8kg, et elle était considérée comme très grosse au Luxembourg», illustre-t-elle.

Au magasin spécialisé Home from Home, à Strassen, on peut trouver quelques dindes dans le congélateur de John Heffernan. «Elles font 9 à 10kg et proviennent du Royaume-Uni», explique le gérant.

Non pas un, mais des desserts

Dans les allées de l’épicerie, on retrouve pas mal d’ingrédients nécessaires à la fabrication d’un repas de Thanksgiving, comme des airelles ou du Paxo pour farcir la dinde, bien que la demande porte généralement sur le Stove Top d’une marque concurrente. «Avec la pandémie de Covid-19, il est très difficile de se fournir auprès de fournisseurs américains», illustre le commerçant.

Pour le dessert, les boîtes de purée de potiron sont nombreuses en rayon pour confectionner la tarte aux potirons, mais il existe aussi de nombreuses bases de préparation pour les autres douceurs qui garnissent la table en fin de repas, comme le carrot cake, par exemple.

Les bases de purée de potiron sont nécessaires à la fabrication de la «pumpkin pie». (Photo: Maison Moderne)

1 / 3

Chez Auchan, les clients peuvent commander leur dinde de Thanksgiving. (Photo: Kara Lammi)

2 / 3

Un repas de Thanksgiving compte un choix de douceurs pour tous les goûts et de toutes les couleurs. (Photo: Maison Moderne)

3 / 3

Thanksgiving commence aussi à capter l’attention des grandes surfaces au Luxembourg, comme en témoigne Auchan, qui invite les clients à commander leur dinde.

Cactus, de son côté, explique que «nous n’avons pas de mise en évidence spéciale pour Thanksgiving. Pourtant, nos assortiments comprennent bien des produits tout à fait en ligne avec cette coutume et ces recettes traditionnelles.»

Nombreuses sont les enseignes à proposer un rayon dédié à la cuisine du monde, dont les spécialités en provenance d’Amérique du Nord.

On peut y trouver facilement des sauces, mais aussi des bases pour réaliser les célèbres «mashed potatoes», ou purée de pommes de terre, sans oublier les marshmallows pour la sauce de patates douces qui accompagne la dinde de Thanksgiving.

Le Luxembourg compte actuellement 2.334 Américains. Quant aux 544 Canadiens, ils célèbrent traditionnellement Thanksgiving – appelé au Québec l’«Action de grâce» – le deuxième lundi d’octobre.