LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Voyages

Bienvenue à l’hôtel (9/10)

La Terre du Milieu: la vie dans le trou d’un hobbit



Cet été, Paperjam vous propose de vous évader chaque lundi avec une sélection d’hébergements insolites situés non loin du Luxembourg ou dans le pays même. De quoi vous donner des idées d’escapade. Ce lundi, on plonge dans le monde de J. R. R. Tolkien.

«Ouvrir une chambre d’hôte, c’est une idée que nous avions en tête depuis tellement longtemps que je ne peux même pas me rappeler du moment où elle a germé. Chaque fois que nous partions en vacances dans ce type de logement, on se disait au retour à quel point c’était sympa. Et puis, à un moment, on a sauté le pas.»

Monique Bousch et son mari Martial ouvriront donc en octobre une chambre d’hôte dans leur maison de 220m² située à Spicheren, en Moselle-Est, non loin de la frontière allemande et de Sarrebruck. 

L’un des chats de la maison se prénomme Gandalf.  (Photo: La Terre du Milieu)

L’un des chats de la maison se prénomme Gandalf.  (Photo: La Terre du Milieu)

Mais avant même que les portes ne s’ouvrent officiellement, leur établissement fait déjà beaucoup parler de lui. «Cela a commencé par la presse locale, puis régionale, la télévision… On m’a même demandé si j’étais d’accord pour qu’on publie un article au niveau national, mais j’ai dit stop. Là, cela devenait un peu trop, alors que nous n’avions pas encore ouvert…», glisse Monique (55 ans). 

Un engouement médiatique

Mais qu’est-ce qui attire tant les curieux, nous direz-vous? Tout simplement le thème que le couple a choisi de donner à son établissement. Leurs chambres sont, en effet, inspirées par l’œuvre de l’auteur J. R. R. Tolkien, «Le Seigneur des anneaux». Et le tout a été baptisé «La Terre du Milieu», du nom du pays de fiction dans l’œuvre de Tolkien. 

Les principaux intéressés sont les premiers surpris des retombées de leur choix. «Sincèrement, on ne s’est vraiment pas dit: ‘cherchons un thème porteur, histoire d’attirer les gens’. Simplement, il se trouve que nous avons trois enfants, qui sont aujourd’hui de jeunes adultes. Mais lorsqu’ils étaient à la maison, ‘Le Seigneur des anneaux’ était quelque chose qui mettait tout le monde d’accord. Alors qu’en matière de musique ou de cinéma, il pouvait y avoir un certain fossé de générations. Ce thème s’est donc un peu imposé de lui-même.»

D’un local technique à une maison de hobbit

Et lorsqu’il a fallu songer au local technique pour la piscine que la famille a creusée elle-même, Martial s’est dit: pourquoi ne pas pousser la chose jusqu’à le «customiser» façon «maison de hobbit»? «Et ensuite, on a pensé: c’est quand même dommage de ne pas s’en servir comme chambre…», ajoute son épouse, le sourire aux lèvres. 

La chambre, «Comté, le trou du hobbit». (Photo: La Terre du Milieu)

La chambre, «Comté, le trou du hobbit». (Photo: La Terre du Milieu)

Les photos postées sur le compte Facebook de l’établissement ont alors fait leur effet, le buzz débutant dans la foulée. Il est vrai que, visuellement, on se croirait un peu dans les films signés par le réalisateur Peter Jackson…

«Mais il se trouve que cette chambre, baptisée ‘Comté, le trou du hobbit’, n’est pas encore terminée. Elle ne le sera sans doute qu’en novembre. Après l’ouverture, donc…», souffle-t-elle, peut-être un peu submergée par les demandes qui affluent déjà. Au point qu’une liste d’attente est déjà lancée… alors que les réservations ne sont pas encore ouvertes. 

Pas un parc d’attractions

Trois autres chambres (neuves) seront, par contre, disponibles dès octobre. Et elles aussi s’inspirent de l’univers de Tolkien: 

Lórien: Elle s’inspire des elfes, avec un lit à baldaquin et une ambiance féérique. «C’est la chambre la plus romantique…»

Gondor: «Elle est davantage masculine, avec un carrelage qui rappelle modestement un manoir et un plafond vouté.»

Fangorn: Une chambre familiale, «inspirée par les Ents». Faite de bois et de pierres, la plupart des choses étant fabriquées artisanalement. 

Après, n’allez pas croire non plus qu’un séjour en «Terre du Milieu» vous permettra de passer un temps en immersion. On est loin d’un «parc d’attractions» dédié au monde imaginaire de Tolkien.

«On n’a aucune intention d’accueillir les gens en étant habillés en elfes», rigole Monique. «On aime ces films, ces livres. On s’en inspire. Mais cela doit rester simplement une jolie décoration. Il faut que cela puisse plaire à tout le monde. Et pas seulement aux fans de cet univers.» Vous voilà prévenu. 

Pour davantage de renseignements: https://www.laterredumilieu.com/#nos-chambres