BRAND VOICE — ENTREPRISES & STRATÉGIES — Finance & Légal

KPMG

Télétravail, la nouvelle norme



Télétravail : la nouvelle norme.  ( Crédit : KPMG Luxembourg ) 

Télétravail : la nouvelle norme. ( Crédit : KPMG Luxembourg ) 

Après quelques mois de confinement, il est important de saluer le travail accompli par les services informatiques afin de permettre le travail à domicile et assurer ainsi la continuité des activités. Cependant, d’après Gartner, seulement 12% des entreprises étaient prêtes. Un élément majeur de cette impréparation est l’absence d’une plateforme agile supportant le télétravail.

Le VPN domine comme solution de référence

À la lumière de Covid-19, nous avons vu de grandes organisations investir de manière significative dans le déploiement et l’amélioration des performances du VPN (réseau privé virtuel) à l’échelle de l’entreprise.

Dans ce scénario, de nombreuses organisations ont distribué des ordinateurs portables à leur personnel mobile, souvent en double emploi par rapport aux ordinateurs de bureau fixes. Les défis sont nombreux: entre le coût de ces nouveaux équipements, l’effort nécessaire pour gérer les appareils et les licences logicielles supplémentaires, les équipes informatiques ont du pain sur la planche. À cela s’ajoute une exposition à la sécurité fortement accrue: les appareils mobiles peuvent ouvrir l’organisation à des fuites de données. Sans un budget important pour investir dans la sécurité, les inconvénients sont évidents.

Une alternative sûre et éprouvée: Desktop-as-a-Service

En investissant massivement dans les solutions VPN, les organisations ont peut-être négligé sa jeune sœur, plus agile: DaaS – Desktop-as-a-Service (aussi nommé VDI).

Dans ce scénario, les entreprises offrent la possibilité à leurs employés de bénéficier de la liberté d’accéder à un bureau virtuel depuis n’importe quel appareil: ordinateurs de bureau, portables, tablettes, mobiles ou même téléviseur intelligent. Chacun de ces appareils devient un «client léger» et toutes les activités de l’utilisateur se déroulent dans une machine virtuelle hébergée dans le centre de données de l’entreprise. La sécurité se voit ainsi renforcée car les équipements utilisés ne stockent plus aucune donnée sensible.

Maîtrise des coûts

En plus de la sécurité, la technologie DaaS présente également d’autres avantages. Le coût de cette technologie est bien moindre que celui engendré par le VPN. En effet, il n’est plus nécessaire de fournir aux employés un deuxième équipement car ils pourront se connecter avec leur équipement personnel. Le poste «infrastructure» s’en voit donc réduit ainsi que les frais de gestion et de licences associés. D’autre part, la mise en place du DaaS peut soutenir également d’autres initiatives de l’employeur, comme la mise en place d’un chèque informatique dans le cadre d’une politique mobilité avancée ou une nouvelle approche pour l’accueil de nouveaux collaborateurs.

Le télétravail a montré son importance pour la survie des entreprises. La question que les décideurs IT doivent à présent se poser est de savoir si la technologie actuelle en place est agile et ne s’accompagne pas de coûts injustifiés.

Si vous êtes en train d’étudier le déploiement d’un nouveau système de télétravail et que vous souhaitez en savoir plus sur la technologie VDI, vous trouverez plus d’informations ici