COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Ressources humaines

sondage

Télétravail: l’état des lieux des DRH



56% des entreprises font davantage confiance à leurs équipes qui travaillent à distance. (Photo: Shutterstock)

56% des entreprises font davantage confiance à leurs équipes qui travaillent à distance. (Photo: Shutterstock)

Le cabinet Great Place to Work a livré, le 15 mai, les résultats de son enquête sur le télétravail, menée auprès de professionnels des ressources humaines et d’un panel de salariés.

Davantage de procédures internes et de formations sur le télétravail: voilà ce qui devrait occuper les services RH dans les mois à venir, selon les résultats du sondage mené en avril par le cabinet Great Place to Work Luxembourg , auprès de 70 dirigeants et professionnels des ressources humaines et de 370 salariés.

Après un passage au télétravail généralisé en un temps record , la majorité des entreprises et de leurs salariés en tirent un bilan positif . Si bien qu’une pétition pour un droit au télétravail  rencontre un grand succès depuis son ouverture à signature.

Parmi les salariés interrogés dans l’étude, deux tiers d’entre eux mettent en avant la nécessité de banaliser la pratique du télétravail et d’avoir un meilleur équilibre vie privée/vie professionnelle. Alors même que 38% d’entre eux expérimentaient le télétravail pour la première fois. Plus de la moitié des sondés expliquent en effet que leur entreprise était mitigée, voire non favorable, au travail à distance, avant cette crise.

Au final, seuls quelques points négatifs sont relevés par les DRH interrogés: dans certains cas, une baisse de la motivation et des problèmes de communication.

66% d’entre eux remarquent aussi que les salariés sont plus stressés, mais, dans le même temps, que des formes de solidarité et d’entraide ont également vu le jour au sein des équipes. Reste que le contact entre collègues, les moments de convivialité et l’ambiance du travail, manquent à une majorité de sondés.

Organisation managériale adaptée

Certaines entreprises ont par ailleurs eu plus de facilité à passer au tout-télétravail, et en particulier celles qui avaient opté, avant la crise du Covid-19, pour une organisation managériale horizontale  et participative.

Le sondage révèle ainsi que 56% des entreprises font davantage confiance à leurs équipes qui travaillent à distance. La recette: «l’absence de micromanagement, une confiance mutuelle et un suivi régulier», analyse Great Place to Work.

Près de 50% des responsables RH répondants estiment cependant qu’il sera nécessaire que les managers soient formés à la gestion d’équipe à distance à l’avenir.

Les responsables RH et le top management ont finalement placé en haut de leur liste de priorités les actions suivantes: consolider l’effet de solidarité, communiquer davantage, améliorer les procédures sur le télétravail, et mettre en place des projets de digitalisation.